Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Maroc : Nareva choisit les éoliennes General Electric pour l'extension de son parc d'Akhfennir

, , , ,

Publié le

General Electric va fournir 56 éoliennes à Nareva pour l’extension du parc d’Akhfennir, situé en bord de l'Atlantique dans le sud du Maroc. Ce parc dont la première tranche avait été dotée de machines Alstom va voir sa capacité doublée à 200 MW.

Maroc : Nareva choisit les éoliennes General Electric pour l'extension de son parc d'Akhfennir
Le géant américain General Electric (GE) va fournir à Nareva 56 éoliennes pour équiper le parc d'Akhennir, situé sur la côte sud du Maroc.
© mem.gov.ma

Une première pour le groupe américain. General Electric (GE) a été choisi par le groupe marocain Nareva Holding pour lui fournir 56 éoliennes pour l'extension de son parc d'Akhfennir, situé dans une zone désertique sur la côte sud du Maroc, face aux Iles Canaries.

Ce contrat a fait l'objet lundi 22 septembre d'une signature à Casablanca en présence notamment de Jeffrey Immelt, le PDG de GE et d'Ahmed Nakkouch, PDG de Nareva Holding, une filiale à 100% de SNI, holding personnelle de la famille royale du Maroc.

Ce "partenariat avec Nareva Holding, souligne notre engagement en faveur des projets de développement de l'énergie éolienne au Maroc" a déclaré Jeffrey Immelt.

La holding marocaine Nareva a déjà érigé sur ce parc d'Akhfennir 61 turbines Alstom de 100 MW. Ce projet entré en production l'an dernier a coûté 250 millions d'euros. Il comprend une sous-station électrique de raccordement au réseau HT.

Les 56 éoliennes GE 1.7-100  vont porter le nombre de machines installées sur le site à 117 turbines à haute performance. Le coût de l'investissement n'a pas été dévoilé.

rÉgime des alizés

"L’extension du parc d’Akhfennir s’inscrit dans le cadre de la stratégie intégrée de l'énergie éolienne qui vise à augmenter sa participation à l’énergie nationale produite à plus de 14% d'ici 2020" a souligné Ahmed Nakkouch PDG de Nareva Holding.

Le "Programme intégré éolien" mené par le gouvernement marocain fixe un objectif national de 2 000 MW à l'horizon 2020, ceci en s'appuyant sur des projets privés comme celui de Nareva mais aussi un appel d'offre géant de 850 MW actuellement en cours associant l'ONEE, l'office public de l'électricité et qui vise à la constitution d'une filière industrielle dans le royaume.

Les partenaires
GE, est un des leaders mondiaux de turbines éoliennes au coude à coude avec le danois Vestas et à côté de groupes comme Siemens, Goldwind, Gamesa ou Suzlon. Au Maroc, le grand conglomérat américain est aussi présent à Tanger à travers Powerex, une joint-venture signée avec Mitsubishi pour fabriquer des solutions high-tech de semi-conducteurs, destinées à l’export.
Nareva Holding pour sa part qui veut devenir un des principaux acteurs indépendants de l'énergie au Maroc est l'un des trois associés du projet géant de centrale à charbon de Safi avec GDF-Suez et Mitsui dont le closing financier vient d'être bouclé.

sans subventionS

Concernant le parc d’Akhfennir, sa particularité tout comme deux autres déjà lancés par Nareva (Foum el Oued dans le sud et Haouma dans le nord), est que l'électricité y est vendue dans le cadre de contrats privés ("Power purchase agreement") avec des entreprises comme Lafarge, Samir, Managem, OCP ou Sonasid. L’ONEE, l'office marocain de l'électricité n'assurant lui que le transport de l'électricité. 

Le parc fonctionne donc sans subventions. Sa rentabilité est grandement facilitée par le régime des alizés qui balaie régulièrement la région. Les "moulins" d’Akhfennir ont ainsi un taux de charge de 45%, deux fois la moyenne enregistrée en France.

 
PRES dU parc de Tarfaya

D'ailleurs à une cinquantaine de kilomètres de là, Nareva, associé à 50-50 avec GDF Suez dans la société Tarec a construit à Tarfaya, le plus grand parc éolien d'Afrique qui bénéficie de vents comparables. Ce projet de Tarfaya de 131 éoliennes Vestas et d'une capacité de 301 MW pour un investissement de 450 millions d’euros sera totalement opérationnel avant la fin d'année.

Quant au projet d'Akhfennir, il devrait employer environ 200 personnes durant la construction de son extension et 20 à 30 personnes durant la période d'exploitation. Dans cette zone quasi désertique et faiblement peuplée, fréquentée surtout par les touristes amateurs de pêche en mer, Nareva a promis de favoriser tant que faire se peut l'emploi local.

Nasser Djama

 

Localisation du parc d'Akhfennir


Agrandir le plan

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle