Maroc : Meditel, filiale d'Orange voit ses résultats s'envoler en 2015

Malgré un léger recul du chiffre d'affaires, l'opérateur télécom marocain Méditel, filiale à 49% du groupe Orange,  voir son résultat net quadrupler à plus de 30 millions d'euros. L'entreprise veut porter la part de la data à un tiers dans le chiffre d'affaires. Son patron, Michel Paulin, va bientôt quitter le groupe pour rejoindre SFR.

Partager
Maroc : Meditel, filiale d'Orange voit ses résultats s'envoler en 2015
Michel Paulin peut partir avec le sentiment du devoir accompli

Dans le vert. L'opérateur télécom marocain Méditel a réalisé en 2015 une belle progression bénéficiaire.

Son résultat net consolidé a bondi de 309% à 335 millions de dirhams, soit 30 millions d'euros (1 000 dirhams = environ 92 euros ) et ce malgré une légère baisse du chiffres d'affaires consolidé de 1,7% à 5,3 milliards de dirhams.

Les résultats 2015 présentés ce lundi 28 mars à Casablanca par Michel Paulin son directeur général ont une saveur particulière pour lui. Celui-ci va très bientôt quitter l'opérateur marocain pour devenir directeur général de SFR en France. Alors qu'il avait été engagé en mai 2013 pour redresser les comptes de Meditel, filiale d'Orange à 49%, la mission est donc accomplie.

L'opérateur qui, à son arrivée, perdait des positions face au numéro 3 Inwi, a, sous sa houlette, conforté sa place de numéro deux, derrière le leader historique Maroc Telecom.

En 2015, la filiale à 49% d'Orange a fait face à une année riche en événements avec notamment le lancement de la 4G comme les deux autres opérateurs sans supplément de prix et les investissements concernant l’ADSL. A cela s'ajoute les mesures de libéralisation de la boucle locale et de l'Adsl mais qui n'ont pas encore porté leurs fruits.

Le parc industriel de l'opérateur qui dessert environ 13 millions de clients compte aujourd'hui quelques 4 500 kilomètres de fibre optique avec plus de 3 800 sites. En mobile, sa couverture 3G se situe à 100% et plus du tiers en 4G dans une trentaine de villes.

L'entreprise veut porter la part de la data à un tiers de son chiffre d'affaires, au vu notamment de la baisse des prix de la voix sur le marché marocain.

L'effort d'investissement porté par Méditel en 2015 se chiffre lui à près de 2 milliards de dirhams sur l’année, licence 4G incluse. Méditel avait emporté en mars 2015 la "licence A" pour 500 millions de dirhams.

La dette, toujours assez élevée, a reculé de 5% en 2015 passant à 4,7 milliards de dirhams.

Pour rappel en juillet 2015, le groupe Orange avait acquis auprès d'autres actionnaires 9% supplémentaire du capital de l'opérateur portant sa participation à 49%. Lui permettant l'intégration globale de Méditel dans ses comptes.

Outre le groupe Orange, l’actionnariat de Médi Télecom est composé à 25,5% du groupe financier marocain d'Othmane Benjelloun FinanceCom et 25,5% du groupe public CDG via Fipar Holding,

Alors que le nom du successeur de Michel Paulin n'est pas encore connu, celui-ci devra désormais conduire une évolution sensible pour l'entreprise : son passage sous la marque Orange. Cette perspective est compliquée, selon la presse marocaine, par le fait que la couleur Orange est déjà celle du leader Maroc Télécom.

Pour rappel, le groupe Orange est présent dans une quinzaine de pays en Afrique pour un total de plus de 115 millions de lignes actives avec des concurrents comme les poids lourds Bharti Airtel, MTN ou Vodaphone et sur certains marchés Maroc Telecom.

N.D. et POR

Le marché marocain des télécoms se compose de trois opérateurs sur le mobile, le plus gros marché: Maroc Telecom, opérateur historique qui détient 41,53% des lignes actives, Meditel avec 30,74% des parts et Inwi, filiale de la SNI, holding de la famille royale avec 27,73% des parts.

0 Commentaire

Maroc : Meditel, filiale d'Orange voit ses résultats s'envoler en 2015

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS