Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Maroc : les principales mesures du projet de loi de finances 2015

,

Publié le

Document Mohamed Boussaïd, ministre de l'Economie du Maroc a détaillé à la presse le vendredi 24 octobre les grands axes et principales mesures du projet de loi de finance 2015  du royaume présenté au Parlement. Alors que débute le débat parlementaire, retrouvez les grandes lignes avec le support écrit de son intervention.

Maroc : les principales mesures du projet de loi de finances 2015
Mohamed Boussaïd, ministre de l'Economie et des finances du Maroc
© finances.gov.ma

Hypothèses économiques, orientation générale, détails de quelques unes des mesures les plus importantes pour les entreprises... Mohamed Boussaïd, ministre de l'Economie a détaillé à la presse marocaine le vendredi 24 octobre les grands axes du projet de loi de finance 2015 qu'il avait présenté le lundi 20 octobre au Parlement. Ce projet table sur 4,4% de croissance et un déficit budgétaire de 4,3% du PIB en léger retrait. Le PLF prévoit notamment la confirmation de la création d'un Fonds de développement industriel doté de 270 millions d'euros et une exonération accrue de la TVA sur les investissements. Autres mesures notables, la création d'un statut de l'autoentrepreneur ou la mise en place, très attendue, de la première assurance chômage du pays. Le ministre de l'Economie annonce, par ailleurs, la refonte de la Charte des investissements.

Autant d'élements détaillés dans la note de présentation du projet de Loi de Finances publiée par le ministère qui a également publié le texte du projet de loi.  Avant sa version définitive, tout cela devra, bien entendu, passer avant la fin d'année à la discussion parlementaire et être soumis aux critiques de l'opposition. Sans compter la prise en compte des récriminations du patronat (CGEM) ou des organisations syndicales, dont certaines préparent une grève générale ce 29 octobre, notamment à propos de la réforme des retraites du secteur public. Principale interrogation en toile de fond : la reprise ou non de la croissance qui, après un chiffre très modeste de 2,5% attendu cette année, pourrait donc rebondir à 4,4% en 2015, selon l'executif.

Alors qu'à la Chambre de représentants, la Commission des finances et du développement économique commence à débattre du PLF 2015 ce lundi 27 octobre, retrouvez ci-dessous toutes les mesures en projet dans le document support présenté le 24 octobre par le ministre de l'Economie.

Projet de loi de finances 2015 du Maroc (source : ministère de l'Economie)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle