Maroc : les conserves de poisson Silver Food dans le filet du contesté groupe Supreme

L'un des leaders marocains de la conserverie de poisson passe dans les mains d'une multinationale. En effet, avec son importante usine de Casablanca Silver Food, filiale de la holding d'Anouar Invest, a été cédé à Supreme Group, ancien contractant des forces armées américaines basé à Dubaï récemment au centre d'un scandale de surfacturations.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Maroc : les conserves de poisson Silver Food dans le filet du contesté groupe Supreme
Située au sud de Casablanca, la conserverie Silver Food produit jusqu'à 150 millions de conserves de poisson (vue aérienne du site).

C'est un nouveau pas dans le développement du secteur agro-alimentaire africain pour Supreme Group, entreprise historiquement spécialisée dans le soutien logistique et le transport alimentaire dans les pays en conflit. La multinationale d'origine américaine basée à Dubaï, aux Émirats-Arabes-Unis et aux Pays-Bas, détient désormais à 100% de Silver Food ainsi que ses filiales, Silver Fishing et Sopcoda, au travers de Talem Food & Beverages Trading.

Spécialisée dans la conserverie de poissons, Silver Food a été vendue par le holding marocain Anouar Invest de l'homme d'affaires El Hachmi Boutgueray pour un montant resté confidentiel. En parallèle de l'opération, un partenariat a été signé avec Stock Pralim pour la distribution des produits de Silver Food.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Connu pour ses conserves de thon Mario ou de sardines Silver, l'industriel peut produire jusqu'à 150 millions de boîtes de conserves de différents types de poissons (thons, maquereaux et sardines) par an dans sa conserverie de Lakhyayta, à 20 kilomètres au sud-ouest de Casablanca, l'une des plus grandes au Maroc (73 500 m²).

Silver a réalisé en 2013, selon la presse marocaine, un chiffre d'affaires de 41 millions d'euros, soit 7% de celui de son ancienne maison mère, Anouar Invest sur le même exercice (556,5 millions d'euros).

Supreme Group : AU CœUR D UN sCANDALE

"Cette opération vient couronner les efforts déployés par le groupe pour restructurer Silver Food depuis son acquisition en 2009 et s'inscrit dans la stratégie de développement du groupe dans des nouveaux métiers et à l'international", souligne le groupe familial Anouar Invest dans un communiqué publié le 20 juillet.

Créé en 1994 sur la base d'un commerce alimentaire de gros, Anouar Invest est devenu un important, mais discret holding financier spécialisé dans l'agro-alimentaire et l'immobilier. A noter qu'il est en négociation actuellement avec l'IFC, filiale vouée au secteur privé de la Banque mondiale pour obtenir un prêt de 60 millions de dollars.

De son côté, Supreme Group a connu une forte croissance ces dernières années comme fournisseur des armées américaines, britanniques et onusiennes en nourriture et carburant. Mais celui-ci a beaucoup perdu en crédibilité fin 2014. En effet, l'entreprise dont le principal actionnaire est Stephen Orenstein, un citoyen américain d'origine luxembourgeoise, a été confondue pour avoir surfacturé l'approvisionnement des troupes américaines en Afghanistan.

La multinationale a reconnu ses torts. Au terme de ce scandale et d'une transaction avec les autorités américaines, elle a dû régler une amende totale de 389 millions de dollars. Ayant été rayé de la liste des fournisseurs de l'US Army, le chiffre d'affaires du groupe est passé de 2,5 milliards de dollars à 1,7 milliard de dollars entre 2013 et 2014.

L'arrivée de Supreme Group dans le capital de Silver Food part de sa volonté de se développer dans l'industrie agro-alimentaire en Afrique pour compenser sa perte d'acitvité liée aussi au retrait des troupes américaines du Moyen-orient. Elle disposerait pour cela d'une enveloppe de 500 millions de dollars. Il s'agit de la deuxième acquisition du groupe sur le continent, puisque celui-ci a déjà acheté 42% du capital de Gepaco, une biscuiterie tunisienne connue elle pour sa marque Moulin d'or.

Romain Lambic

Un groupe en évolution constante
Anouar Invest, holding dirigé par Rachid Sraidi et basé à Casablanca, a réalisé en 2014 un chiffre d'affaires consolidé de 7,2 milliards de dirhams (1000 dirhams = 92 euros). Si à ses débuts le groupe était spécialisé dans la logistique, il réalise 90% de son chiffre d'affaires grâce à l'industrie agro-alimentaire. Son effectif, à travers ses différentes filiales et participations, est de plus de 4 000 employés.

 

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS