Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Maroc : le taux de chômage stable à 8,7% au deuxième trimestre, selon le HCP

,

Publié le

Au Maroc, le taux de chômage se chiffrait à 8,7% au deuxième trimestre de cette année, selon le  Haut commissariat au plan. Un chiffre en très légère baisse de 0,1 point sur un an. Les services, l'industrie, l'artisanat et le BTP ont créé des emplois sur la période mais l'agriculture continue à en détruire, au rythme de 175 000 ce trimestre. Le taux d'emploi recule.

Maroc : le taux de chômage quasi stable à 8,7% au deuxième trimestre, selon le HCP © DR

Stagnation du chômage au Maroc ce deuxième trimestre.. c'est ce qu'indique le Haut commissariat au plan (HCP, institution indépendante de l'executif) dans sa note sur la situation du marché du travail au deuxième trimestre de l'année 2016 publiée début août.

Sur la période en glissement annuel la population active sans emploi est passée de 1,041 à 1,023 million de personnes, maintenant le taux de chômage en quasi-stagnation au niveau national à 8,6% au lieu de 8,7% une année auparavant au deuxième trimestre 2015.

A noter aussi que le chômage des jeunes âgés (15 - 24 ans) est passé de 20,5% à 21,5%, celui des femmes de 9% à 9,9% et le taux de chômage des lauréats des grandes écoles et instituts a augmenté à 9,1%.

Pour rappel, selon le HCP (qui ne livre pas de chiffre désaisonnalisés) au premier trimestre 2016 le taux de chômage s'élevait à exactement 10%.

Ce deuxième trimestre la stagnation du chômage n'est guère porteuse de bonne nouvelle économique car elle résulte, en fait, du recul à la fois de l'emploi et de la population active. Selon le HCP : "avec un accroissement de la population en âge d’activité de 1,5% et une baisse de la population active de 0,4%, le taux d’activité, entre le deuxième trimestre de l’année 2015 et la même période de 2016, continue à connaître la même tendance baissière, passant de 48% à 47,2%".

Par ailleurs, l’économie marocaine a détruit 26 000 postes ce deuxième trimestre contre une création annuelle moyenne de 74 000 postes au cours des trois dernières années.  Cette destruction d'emplois s'explique comme ces derniers trimestre par le recul de l'emploi agricole en raison d'une mauvaise récolte. Le secteur de l'agriculture, la forêt et la pêche, indique ainsi le HCP a perdu sur ce deuxième trimestre "175 000 postes d’emploi alors que les "services" ont en créés 70000, les BTP 41 000 et l’"industrie y compris l’artisanat" 38 000 postes".

Analyse complémentaire du HCP "ces emplois restent caractérisés en général par l’informel et la précarité, notamment dans le secteur des BTP et celui des "services", en particulier dans les branches des "services personnels et domestiques" (35.000 emplois) et du "commerce de détail hors magasin" (25.000 emplois)." Pas de quoi enthousiasmer l'électorat à quelques semaines maintenant des législatives du 7 octobre où Abdelilah Benkirane, chef du Gouvernement depuis fin 2011 remettra son poste en jeu.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle