Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Maroc : le japonais Sumitomo va lancer un démonstrateur photovoltaïque à concentration avec l'agence solaire Masen

, , ,

Publié le

Très présent au Maroc dans le secteur du câble automobile, le groupe japonais Sumitomo s'y intéresse aussi désormais aux énergies renouvelables. Il va conduire avec l'agence publique Masen, un projet de centrale pilote de 1 MW s'appuyant sur la technologie du photovoltaïque à concentration. Celle-ci sera implantée à Ouarzazate, capitale marocaine du solaire.

Maroc : le japonais Sumitomo va lancer un démonstrateur photovoltaïque à concentration avec l'agence solaire Masen
Installation solaire pilote photovoltaïque à concentration

Le Japon explore le secteur des énergies renouvelables au Maroc. Le groupe Sumitomo va en effet y piloter la construction d'un démonstrateur photovoltaïque.  Un projet qui sera conduit "en partenariat" avec la puissante agence publique Masen, en charge du développement des énergies renouvelables au Maroc. Un accord a été signé en ce sens à Rabat par Obaid Amrane, membre du directoire de Masen  côté marocain à l’occasion d'une rencontre économique entre une délégation japonaise et le ministre de l'Industrie ce mercredi 4 mai (photo ci dessous).

"Après les tests concluants menés en 2015 sur un premier prototype", selon un communiqué de Masen, il s'agit de construire un pilote pré-industriel de 1 MW recourant de la technologie du solaire photovoltaïque à concentration. Ce pilote sera installée sur la plate-forme R&D du complexe solaire Noor Ouarzazate où les autorités marocaines, l'agence Masen et l'opérateur saoudien Acwa Power ont inauguré en grandes pompes le 4 février l'une des plus grandes centrales en solaire thermique à concentration (CSP) au monde (150 MW). Le montant du nouveau projet n'a pas été dévoilé par les autorités marocaines mais se chiffrera, en tout état de cause, à plusieurs millions d'euros.

Sumitomo est déjà fortement implanté au Maroc, un pays dont il est même le premier employeur privé via sa filiale Sews qui compte huit usines dans le domaine du câblage automobile employant au total 20 000 salariés environ. Au plan mondial, le groupe un des plus puissants keiretsu japonais est très diversifié. Il comprend une division énergie solaire qui outre l'Asie conduit des projets ou vend des modules photovoltaïques en Europe, en particulier en Italie, en Espagne ou en France. Il a déjà mené, notamment au Japon, des projets, pilotes ou à échelle industrielle, dans le domaine du photovoltaîque à concentration.

"Masen et Sumitomo s’associent fortement aux acteurs du monde académique et de la recherche marocains, pour explorer les voies d’amélioration des composantes du CPV et des performances de cette technologie", indique le communiqué de Masen.

A la différence de la technologie CSP, le solaire photovoltaïque à concentration (ou CPV) n'est pas encore déployé à grande échelle au Maroc. Cette technologie consiste à concentrer les rayons du soleil (suivis par un dispositif de tracking) via des dispositifs optiques (lentille) sur des cellules photovoltaïques. Cela permet d'augmenter considérablement le rendement potentiel de conversion de la lumière en électricité qui avoisine les 40%, environ deux fois plus que les panneaux photovoltaïques classiques.  Néanmoins cette technologie reste encore à ses débuts au plan mondial avec pour enjeu la fragilité et la stabilité des systèmes de tracking, le prix des systèmes optiques ou encore la nécessité de maîtriser la forte chaleur générée aux points de concentrations. D'où l'intérêt de ce pilote de 1 MW.

Pour rappel, le Maroc s'est lancé depuis plus de 5 ans dans un vaste plan de développement des énergies renouvelables. A côté de ses importants moyens de production à charbon, celui-ci prévoit que le royaume parviendra d'ici à 2030 à 52% de sa puissance électrique installée en renouvelables via le solaire, l'éolien ou l'hydraulique. Cette capacité est aujourd’hui de l'ordre de 20%. Longtemps uniquement responsable du vaste plan solaire, l'agence Masen, dirigée par Mustapha Bakkoury (en instance de départ) a, depuis la fin d'année 2015, désormais en charge le pilotage de l'ensemble des énergies renouvelables au Maroc. Ce secteur cumule des milliards d'euros d'investissements pour la plus grande partie portés par le secteur privé et des entreprises comme Acwa, Nareva, Engie, Edf, Lafarge, Siemens.... Et bientôt peut-être Sumitomo.
 

Pierre-Olivier Rouaud

Signature de l'accord entre Sumitomo et l'agence Masen le 4 mai à Rabat

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle