Maroc : le groupe Holmarcom poursuit ses emplettes dans l'agroalimentaire avec les snacks Dénia

Poursuivant sa politique d’investissement, Holmarcom, un des plus importants groupes marocains annonce avoir pris le contrôle de Dénia holding, un groupe agro-industriel de cinq sociétés, opérant dans le marché du snacking et des ingrédients.

Partager
Maroc : le groupe Holmarcom poursuit ses emplettes dans l'agroalimentaire avec les snacks Dénia

Puissance 5. Le conglomérat marocain Holmarcom vient d'acquérir la majorité du capital d’un groupe de cinq sociétés spécialisées dans les produits de snacking, fruits secs et ingrédients pour l’industrie agro-alimentaire. C'est ce que vient d'annoncer Holmarcom dans un communiqué daté du 1er mars.

Ces sociétés sont regroupées sous le holding Dénia. Elles ont été créées entre 2004 et 2013, par les hommes d'affaires Mohsine Karrakchou et Mustapha Laraqui et la société d’investissement PGS Invest conduite par Mehdi Ghorfi.

Le chiffre d'affaires de l'ensemble, pas plus que le montant de l'acquisition, n'ont été dévoilés pour l'instant par Holmarcom.

Objectif de l'opération, "doter l'entreprise d'outils et de moyens supplémentaires, en mesure de développer davantage ses activités dans un secteur en forte croissance", selon le communiqué d'Holmarcom "et faire de la marque Dénia une référence dans le marché du snacking au niveau national et régional".

Comptant parmi les principaux groupes privés au Maroc, avec plus de 350 millions d'euros de chiffre d'affaires le discret Holmarcom est détenu par la famille Bensalah aux intérêts multiples.

Le conglomérat conduit par Mohamed Hassan Bensalah, son PDG (photo) opère dans différents secteurs d'activité : assurance, distribution, Immobilier ou logistique notamment portuaire avec Mass Céréales Al Maghreb (terminaux céraliers). Depuis 2009, le groupe est présent dans l'aérien en JV (coentreprise) via la low-cost Air Arabia Maroc. Toutes ses affaires ne sont pas roses, il détient notamment 5,7% de la raffinerie Samir en quasi faillite.

Holmarcom comprend aussi déjà un pôle agro-alimentaire avec notamment une filiale cotée à la bourse de Casablanca "Les Eaux minérales d’Oulmès", dirigée par Miriem Bensalah-Chaqroun, par ailleurs, présidente du patronat marocain (CGEM).

A cela s'ajoute le thé (Somathes) ou le négoce de céréales (Yellowrock). Producteur agricole, Holmarcom exploite aussi des domaines produisant des fruits, de l'huile d'olive et des céréales dans l’Oriental (nord-est) et la région d’Oulmès (Moyen-Atlas).

C'est donc ce pôle qui est renforcé avec l'apport des cinq sociétés de Dénia "partageant des synergies industrielles et commerciales". celles-ci produisent, rapporte Holmarcom des produits de snacking (chips et fruits secs) et aussi des ingrédients pour l'industrie agro-alimentaire : fruits et légumes séchés, plantes aromatiques, épices ou huiles essentielles.

Ces produits sont distribués en vrac ou conditionnés sous la marque Dénia pour le marché local ou l'export. Cela face à la concurrence marocaine et étrangère, la plupart des grandes marques internationales de snacking comme celles de PepsciCo et Mondelèz ou encore Pringles (distribué par Dislog) étant distribuées au Maroc.

Voilà un an, en janvier 2015, Holmarcom avait déjà musclé son pôle agro-industrie avec l'acquisition de la société casablancaise Juice & Nectar Partner spécialisée dans la production de jus de fruits et concentrés.

"Le terroir marocain est riche et très varié, et en tant que groupe marocain, nous avons toujours tenu à contribuer à la valorisation de ses potentialités" notait alors dans un communiqué Mohamed Hassan Bensalah, PDG d'Holmarcom... une formule reprise mot pour mot dans le communiqué du 1er mars.

N.D. et P.-O.R.

[Précision : la holding PGS invest est conduite par Mehdi Ghorfi et non Anis Sefrioui (comme indiqué précedemment) suite au départ de ce dernier en décembre 2014]

0 Commentaire

Maroc : le groupe Holmarcom poursuit ses emplettes dans l'agroalimentaire avec les snacks Dénia

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Hélène

Travaux de restructuration de la Mairie

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS