Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

Maroc : le génériqueur indien Cipla mise 15 millions de dollars dans une usine au Maroc en JV

, ,

Publié le

Spécialiste des médicaments génériques, le groupe indien Cipla crée au Maroc un joint-venture avec les entreprises pharmaceutiques marocaines Cooper Pharma et Phi. En vue : le développement commercial et un projet d'usine pour servir les marchés marocain et africain.

Maroc : le génériqueur indien Cipla mise 15 millions de dollars dans une usine au Maroc en JV
Usine Cooper Pharma, un des partenaires marocains avec Phi du joint venture avec le groupe indien Cipla.

Une unité pharmaceutique de plus en vue au Maroc... La société Cipla (EU) Limited U.K., filiale britannique du laboratoire indien Cipla vient d’annoncer un net renforcement de ses activités au Maroc où il n'a qu'une présence commerciale.

Cipla UK va créer pour cela un joint-venture (co-entreprise) avec ses actuels partenaires dans le royaume, à savoir Cooper Pharma (Société marocaine de coopération pharmaceutique) et le laboratoire PHI (Pharmaceutical Institute).

La société commune sera détenue à 60% par Cipla et à parité par ses partenaires marocains. Selon un communiqué de Cipla, ce JV devrait investir dans une usine dédiée, sans autre précision de lieu notamment.

L’engagement financier en numéraire du groupe indien, dont le siège est à Mumbai, dans ce projet s’élèvera à 15 millions de dollars. Le projet vise le développement du segment des affections respiratoires et de la neurologie sur le marché marocain et en Afrique.

Cooper Pharma est l'un des principaux laboratoires marocains. Il dispose déjà de deux unités de production GPF dans le quartier de Tit Melil à Casablanca et une autre à Bouskoura en périphérie de la ville. Cette société privée emploie, selon son site internet, 1 200 salariés avec ses filiales et est spécialisée dans les produits "Over The Counter" (OTC) en vente libre et les médicaments sous licence. Elle réalise un chiffre d’affaires de 2,12 milliards de dirhams (196 millions d’euros), dont 760 millions de dirhams dans les activités de grossiste.

Le groupe marocain mène un début d’internationalisation avec environ 11% de ses ventes à l'export, la création d’un bureau à Dubaï en 2013 et un mémorandum d'entente (MOU) avec la Côte d'Ivoire en mars 2014 pour y créer une usine. En 2011, Cooper Pharma s'était déjà engagé au Maroc dans un partenariat industriel avec Cipla.

médicaments sous licences

L'autre partenaire marocain PHI (Pharmaceutical Institute) opère lui aussi sur le marché des médicaments sous licence avec une usine  basée à Aïn El Aouda près de Rabat et disposant de deux unités, l'une pour les formes liquides, pâteuses et sèches, l'autre pour les produits effeverscents. Historiquement lié au britannique GlaxoSmithKline (GSK), PHI opère pour l'essentiel sur le marché des médicaments sous licence (GSK, Sunpharma Bbraun ou... Cipla). Il revendique un chiffre d'affaires de 40 millions d'euros et plus de 300 salariés.

Pour sa part, Cipla compte parmi les 20 premiers groupes mondiaux des médicaments génériques.

Subhanu Saxena, PDG de Cipla (photo) a indiqué dans un communiqué : “le Maroc est un marché attractif sur le continent africain.  Le JV va [y] renforcer notre présence (...) ce qui est ligne avec notre stratégie globale de croissance et de bâtir une présence forte sur des marchés clés. Cipla a pu se féliciter d’une longue relation d’affaires avec Cooper Pharma et Phi depuis plus de 10 ans et ce JV va encore renforcer cette relation".

Ce groupe indien, présent commercialement dans plus de 150 pays, réalise 1,7 milliard de dollars de chiffre d’affaires. Il s'est fait connaître pour des batailles juridiques sur les brevets contre les grands groupes pharmaceutiques internationaux (Roche, Novartis...) notamment sur les thérapies antirétrovirales pour lutter contre le VIH.

En Afrique, Cipla a déjà pris des positions industrielles en Afrique du sud ou en Ouganda. Coté en bourse, le groupe indien est, par ailleurs, régulièrement courtisé, notamment par le leader mondial des génériques, l'israélien Teva.

L'évolution de l'industrie pharmaeutique marocaine qui compte une trentaine d'acteurs et d'unités de production a été contrasté ces dernières années, le secteur connaissant une forte pression sur les prix et étant confronté à la puissance des produits d'importation.

La plupart des sociétés à capitaux marocains comme Cooper, Phi mais aussi Sothema opére sous licence et cherchent en parallèle à se développer en Afrique sub-saharienne. Le français Sanofi est un des plus gros industriels du Maroc, marché sur lequel il a réinvesti ces dernières années notamment dans les anti-paludéens. Quant aux acteurs indiens, outre Cipla, le groupe Ranbaxy a ouvert une usine à Casablanca en 2012.

Pierre-Olivier Rouaud

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle