Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Maroc : le fonds souverain norvégien sort les juniors pétrolières Cairn et Kosmos de son périmètre à propos du Sahara occidental

,

Publié le , mis à jour le 09/03/2016 À 17H22

Les sociétés pétrolières Cairn Energy et Kosmos ont été sorties des investissements de GPFG, principal fonds souverain norvégien. Le comité d'éthique du fonds met en cause les opérations de prospection de ces deux compagnies au Sahara occidental, administré par le Maroc mais au statut international non stabilisé.

Maroc : le fonds souverain norvégien sort les juniors pétrolières Cairn et Kosmos de son périmètre à propos du Sahara occidental © cairnenergy

Norge Bank, la banque centrale de Norvège l’a revélé ce 28 juin par un communiqué. Government Pension Fund Global, le principal fonds souverain norvégien ne considère plus les compagnies britanniques Cairn Energy et américaines Kosmos comme faisant partie de sa sphère d'investissement. Et a cédé ses intérets à leur capital.

En cause, les activités de prospection de ces deux sociétés pétrolières et gazières au Sahara occidental. Selon la décision du comité d'éthique du fonds datant de février, l'activité de ces deux compagnies comporte un risque considéré comme "particulièrement sérieux de violation des normes d'éthique du fonds". 

Régulièrement le fonds passe en effet en revue ses sociétés en portefeuille via un comité d’éthique indépendant de 5 membres. Celui-ci avait déjà réclamé dans une décision du 21 décembre 2015, le retrait dans une autre compagnie San Leon Energy, rendue publique en mars dernier.  Territoire "non autonome" selon les Nations-Unies, l’ex-Sahara espagnol est depuis 1975 administré pour l’essentiel de son territoire  par le Maroc qui le considère, tous partis politiques confondus, comme part entière de son territoire mais est revendiqué par le Front Polisario soutenu par l’Algérie.

Alimenté par les importantes royalties sur le pétrole et le gaz, le fonds souverain norvégien GPFG est le plus gros au monde. Il compte pour plus de 1% de la capitalisation boursière globale avec plus de 750 milliards d'euros d'actifs. Sa stratégie RSE consiste à n'investir que dans des entreprises qu'il juge éthiques, ce qui l'a déjà conduit à exclure des dizaines de sociétés parmi lesquelles des fabricants de mines antipersonnel et d'armes nucléaires, des producteurs de tabac mais aussi le géant américain de la distribution Walmart.

Pour rappel, Cairn Energy détient un permis de prospection sur la côte marocaine, dans la zone de Foum Draa à 150 km au sud-ouest d'Agadir sur 29 200 km².  Basé à Edimbourg et coté à Londres, le groupe possède des parts en association avec l'ONHYM sur le site de Foum Draa dont les ressources "possibles" ont été estimées par Cairn à 142 millions de barils. Il s'est associé à Kosmos sur certains permis offshore dans les eaux du Sahara occidental (Cap Boujdour).

Le fonds norvégien détenait 2,85% du capital de Cairn, ce qui en faisait un des ses actionnaires significatifs mais seulement 0,8% de Kosmos. Selon des réactions rapportées par le Financial Times, les deux compagnies ont formellement contesté la position du fonds norvégien. Cairn Energy assurant appliquer les règles du droit international et Kosmos expliquant avoir mené des campagnes d'information au Sahara sans rencontrer d'opposition.

Pour rappel, le Maroc est régulièrement confronté à l'opposition d'organisations internationales ou même d'entreprises comme le suisse Coop en rapport avec la situation au Sahara. Ce sujet a même l'an dernier conduit à l'annulation par la Cour de justice européenne en première instance de l'important accord agricole entre le royaume et l'Union européenne. Un dossier sur lequel le Conseil européen a fait appel.
Pierre-Olivier Rouaud

 

En 2006, la société pétrolière Kosmos a conclu un contrat avec l'Office national des hydrocarbures au Maroc (ONHYM) concernant l'exploration pétrolière sur le champ Cap Boujdour au large du Sahara Occidental. Aucune activité n'a été initiée à l'époque. Le contrat a été renouvelé en 2011. En 2013, Kosmos a conclu un accord de joint-venture pour développer la zone avec Cairn Energy Plc. Kosmos. Cette dernière détient 55% de cette licence et en est l'opérateur alors que Cairn en possède 20%. La participation restante soit 25% est détenue par l'ONHYM. À ce jour, aucune activité n'a été réalisée sur le site.

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle