L'Usine Maroc

Maroc : le commerce extérieur poursuit sa légère amélioration

,

Publié le

Document Sur huit mois, les importations continuent de croitre moins vite que les exportations. Le taux de couverture des échanges s'améliore de trois points à 50,1%. Le secteur automobile reste en tête des exportations devant les phosphates.  De leur côté, les IDE restent en retrait de 30% comparés à la même période de l'an dernier.

Maroc : le commerce extérieur poursuit sa légère amélioration
Electronique et automobile sont les secteurs affichant les meilleures progressions des exportations marocaines sur huit mois.
© tmsa

Un léger mieux, sans plus. Les exportations marocaines ont connu une croissance (+7,1%) plus importante que celle des importations (+1,8%) sur les huit premiers mois de l'année. Le déficit commercial demeure toujours très élevé, selon les données que vient de publier l'Office des changes (voir document complet ci-dessous).

Sur la période, les exportations ont atteint 137,7 milliards de dirhams contre 262,7 milliards pour les importations, soit un déficit de 131 milliards de dirhams (près de 15% du PIB).

Principaux contributeurs à l'amélioration des exportations "la performance des nouveaux secteurs, le secteur automobile en particulier, et à la bonne tenue des exportations du secteur Agriculture et Agro-alimentaire et celui du textile et cuir", précise l'office marocain. 

L'automobile (véhicules et câblage) reste ainsi d'une courte tête le premier secteur exportateur du royaume (25,8 milliards de dirhams, soit +32%) devant les ventes de phosphates (25,05 milliards de dirhams) en recul de 7,1%. 

Quant à la croissance plus modérée des importations, elle l'a doit notamment aux produits énergétiques qui ont enregistré une baisse pour la première fois depuis le début de l’année" (-1,4%).

Hors céréales, les importations demeurent quasiment stables à 250,2 milliards de dirhams au lieu de 248,5 milliards de dirhams un an auparavant.

Sur ces huit mois, le Maroc enregistre au final un déficit commercial allégé de 4,2 milliards de dirhams à 131,1 milliards de dirhams. Le taux de couverture gagne 2,5 points à 50,1% contre 47,6% un an auparavant.

Concernant les flux financiers, les recettes touristiques progressent de 3%. Les revenus des marocains résidents à l'étranger restent stables.

Les investissements directs étrangers (IDE) entrants affichent toujours un net retard sur l'an dernier à 19,79 milliards de dirhams soit -29,2%.

 

MAROC : LE COMMERCE EXTERIEUR SUR 8 MOIS 2014 (source : Office des changes) 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte