Tout le dossier Tout le dossier

Maroc : la raffinerie Samir va-t-elle passer de la liquidation au redressement judiciaire ?

Le feuilleton de la Société anonyme marocaine de l'industrie du raffinage (Samir) continue. Suite à la demande d'annulation de la décision de liquidation des différentes parties en date du 18 mai, la cour d'appel du tribunal de commerce va devoir rendre son verdict début juin.

Maroc : la raffinerie Samir va-t-elle passer de la liquidation au redressement judiciaire ?

Un épisode de plus. Il ne s'est presque rien passé au tribunal de commerce de Casablanca ce mercredi 18 mai. Le sort de la Samir, seule raffinerie marocaine, filiale de la société saoudienne Corral Petroleum Holdings AB, appartenant au Cheikh Hussein Al-Amoudi, devra être décidé (peut-être) le 1er juin. Tel est le verdict prononcé par le président du tribunal de Casablanca.

En cause, "des créanciers, ainsi que le parquet, ont demandé l'annulation de la décision de liquidation et son remplacement par le redressement judiciaire. Une importante partie des créanciers marocains et étrangers restent favorables à la liquidation" selon Medias24.

Cette décision rejoint celle du parquet qui était déjà favorable en première instance à la solution du redressement judiciaire.

Pour rappel, le dernier épisode de l'affaire de la raffinerie Samir à l’arrêt depuis août 2015, suite à de graves difficultés financières, remonte au 11 mai. Le saoudien Mohamed El Amoudi, président principal actionnaire de la Samir avait alors promis d’apporter 680 millions de dollars de fonds propres pour éviter la liquidation judiciaire.

La ligne de défense de Mohamed Al Amoudi se résume en trois points. La Samir serait viable. Elle a continué à payer ses dettes. Ni ses créanciers ni le procureur n’auraient jamais demandé sa liquidation.

Pour rappel, en 2014, la Samir, qui approvisionne le Maroc en carburants pour près de la moitié de ses besoins, avait enregistré une perte de 3,4 milliards de dirhams (1 000 dirhams = 92 euros) pour un chiffre d’affaires de 44 milliards de dirhams.

Le 1er juin, la Cour d'appel de commerce de Casablanca aura la lourde tâche de se prononcer sur la suite à donner à cette affaire. En principe.

N.D.

PARCOURIR LE DOSSIER

L'Usine Maroc

Faillite de la raffinerie Samir au Maroc : "des investigations sur certaines opérations de gestion conduites par la direction générale", selon l'avocat des actionnaires minoritaires

L'Usine Maroc

Maroc : 6 mois pour conduire la liquidation de la Samir

L'actu des usines Maroc

Maroc : liquidation judiciaire définitive de la raffinerie Samir mais un redémarrage provisoire toujours en vue

L'actu des usines Maroc

Maroc : Al Amoudi promet 680 millions de dollars pour récupérer la raffinerie Samir et éviter la liquidation : ultime coup de bluff ?

L'Usine Maroc

Faillite de la raffinerie Samir au Maroc : les quatre issues d'un fiasco industriel

L'Usine Maroc

Maroc : la raffinerie Samir en liquidation judiciaire

L'Usine Maroc

Maroc : dans la crise de la raffinerie Samir, son actionnaire Corral propose un plan de la dernière chance pour éviter la liquidation

L'Usine Maroc

Maroc : la situation de la Samir fait plonger l'indice de la production de la branche raffinage de pétrole de 58,8% au troisième trimestre

L'Usine Maroc

En litige avec le gouvernement et ses créanciers, la raffinerie Samir en quasi faillite s'en remet à la justice commerciale

L'Usine Maroc

Crise de la raffinerie Samir : Al Amoudi, principal actionnaire n’aurait pas versé comme prévu les 672 millions de dollars pour recapitaliser le groupe

L'Usine Maroc

Au Maroc, la promesse d’augmentation de capital de la raffinerie Samir n’apaise pas les craintes sur sa survie

L'Usine Maroc

[Maroc] Quel prix pour liquider la raffinerie Samir ?

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

TOLIER FORMEUR P3 H/F

- 21/09/2022 - CDI - PONTOISE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS