Tout le dossier Tout le dossier

Maroc : la raffinerie Samir en liquidation judiciaire

Fin du dernier épisode. Le feuilleton de la Société anonyme marocaine de l'industrie du raffinage (Samir) trouve son épilogue dans la liquidation judiciaire prononcée ce lundi 21 mars par le président du tribunal de Commerce de Casablanca. La Samir a dix jours pour faire appel du verdict.

Partager
Maroc : la raffinerie Samir en liquidation judiciaire
la raffinerie Samir en liquidation judiciaire

Verdict tombé. La Samir, raffinerie marocaine, filiale de la société saoudienne Corral Petroleum Holdings AB, appartenant au Cheikh Hussein Al-Amoudi, à l’arrêt depuis août 2015, à la suite de graves difficultés financières, est officiellement déclarée en liquidation judiciaire. Tel est le verdict prononcé par le président du tribunal de Casablanca ce lundi 21 mars.

La Samir avec à sa tête Jamal Baâmer, son directeur général a dix jours pour faire appel de la décision. La continuation de l’activité a cependant été autorisée par le tribunal de Casablanca pendant une période de trois mois.

À travers cette décision qui entraîne la dissolution de la société, la Samir n'a pas su convaincre le tribunal de Commerce de Casablanca, le 7 mars dernier de la reprise de la raffinerie nationale moyennant le rééchelonnement de toutes ses dettes, sur la base d'un emprunt de 2 milliards de dirhams et l’injection de 6 milliards de dirhams d’argent frais au capital. Selon son énième plan de la dernière chance.

Pour rappel, après avoir fait voter, le 15 octobre 2015, en assemblée générale, une augmentation de capital de 1 milliard de dollars, le saoudien Mohamed El Amoudi, n’avait finalement rien versé, provoquant la fureur des autorités marocaines.

A titre d'indication, les actionnaires de la Samir sont Corral Petroleum Holding, groupe suédo-saoudien à 67,27 %. Le groupe marocain Holmarcom en détient 5,78%. Le restant du capital est constitué par le flottant à la bourse de Casablanca pour la part de 26,95%.

Implantée sur le port de Mohammedia à 40 km au nord de Casablanca, la Samir est une ancienne entreprise d’état privatisée dans les années 90. C’est la seule raffinerie du Maroc. Elle assurait environ un tiers de l’approvisionnement en carburant du pays dont les distributeurs de carburants se fournissent désormais sur le seul marché international.

En 2014, la Samir avait enregistré une perte de 3,4 milliards de dirhams (1 000 dirhams = 92 euros) pour un chiffre d’affaires de 44 milliards de dirhams. Ses comptes 2015 n’ont pas été publiés mais le passif de l’entreprise s’élèverait à plus de 40 milliards de dirhams en dettes bancaires, fournisseurs, fiscales et sociales. Elle emploie environ 900 salariés

N.D.

0 Commentaire

Maroc : la raffinerie Samir en liquidation judiciaire

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

PARCOURIR LE DOSSIER

L'Usine Maroc

Faillite de la raffinerie Samir au Maroc : "des investigations sur certaines opérations de gestion conduites par la direction générale", selon l'avocat des actionnaires minoritaires

L'Usine Maroc

Maroc : 6 mois pour conduire la liquidation de la Samir

L'actu des usines Maroc

Maroc : liquidation judiciaire définitive de la raffinerie Samir mais un redémarrage provisoire toujours en vue

L'Usine Maroc

Maroc : la raffinerie Samir va-t-elle passer de la liquidation au redressement judiciaire ?

L'actu des usines Maroc

Maroc : Al Amoudi promet 680 millions de dollars pour récupérer la raffinerie Samir et éviter la liquidation : ultime coup de bluff ?

L'Usine Maroc

Faillite de la raffinerie Samir au Maroc : les quatre issues d'un fiasco industriel

L'Usine Maroc

Maroc : dans la crise de la raffinerie Samir, son actionnaire Corral propose un plan de la dernière chance pour éviter la liquidation

L'Usine Maroc

Maroc : la situation de la Samir fait plonger l'indice de la production de la branche raffinage de pétrole de 58,8% au troisième trimestre

L'Usine Maroc

En litige avec le gouvernement et ses créanciers, la raffinerie Samir en quasi faillite s'en remet à la justice commerciale

L'Usine Maroc

Crise de la raffinerie Samir : Al Amoudi, principal actionnaire n’aurait pas versé comme prévu les 672 millions de dollars pour recapitaliser le groupe

L'Usine Maroc

Au Maroc, la promesse d’augmentation de capital de la raffinerie Samir n’apaise pas les craintes sur sa survie

L'Usine Maroc

[Maroc] Quel prix pour liquider la raffinerie Samir ?

Tout le dossier

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS