Maroc : la production manufacturière a progressé de 0,4% en 2015 selon le HCP

L’indice de la production des industries manufacturières du Maroc a enregistré une faible augmentation de 0,4% en 2015. Par secteur, l'automobile a enregistré la plus forte progression grâce notamment à Renault. En revanche, le raffinage s'est effondré suite à l'arrêt de la production de la Samir.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Maroc : la production manufacturière a progressé de 0,4% en 2015 selon le HCP
L’indice de la production des industries manufacturières du Maroc a enregistré une faible augmentation de 0,4% en 2015.

Un constat contrasté. Le Maroc a enregistré en 2015 une faible progression de son indice de la production manufacturière de 0,4%. Cet indice a cependant terminé le dernier trimestre de l'année dernière à un rythme plus élevé (+0,8%).

C'est ce qui ressort de la note d’information du Haut-commissariat au plan (HCP) relative à l’indice de la production industrielle, énergétique et minière (IPIEM) au quatrième trimestre 2015.

Par secteur, la note d'information du HCP montre des tops et des flops en 2015. Ainsi, en tête des tops, l'indice de la production automobile.

Boosté notamment par le dynamisme de l'usine Renault de Tanger, a progressé de 9% durant l'année 2015.

En deuxième position, les "produits de l'édition ; produits imprimés ou reproduits" ont augmenté de 7,8%. Ils devancent les "produits chimiques" (+5,3), les "autres matériels de transport (+5%) et les "produits des industries alimentaires" (+3,8).

Le flop le plus remarquable enregistré en 2015 est celui du secteur "produits de la cokefaction, du raffinage". Il s'est non seulement effondré de 43% durant l'année mais a plombé l'indice global du secteur manufacturier.

Au quatrième trimestre, l'arrêt de la production de la Samir, l'unique raffineur du pays a plongé l'indice de la production secteur de -95,8% en passant de l'indice 101,7 à 4,3. Suite à de graves difficultés financières, la raffinerie est à l'arrêt depuis le mois d'août.

Dans une proportion moindre, l'indice du secteur "meubles, industries diverses" a diminué de 8,3% en 2015.

Ont également enregistré une baisse, les secteurs "cuirs, articles de voyage, chaussures"

(-3,3%), "équipements de radio, télévision et communication" (-2,9%) et les "produits en caoutchouc ou en plastique" (-2,7%).

En dehors des industries manufacturières, la branche "Electricité" a été beaucoup plus dynamique (+7%) en 2015. L'indice de la production des "mines" en revanche a enregistré de son côté une baisse de 3,6%.

Globalement, le Maroc a mieux terminé l'année. Reste à savoir s'il pourra continuer sur sa lancée en 2016, au cours d'une année où les prévisionnistes anticipent un taux de croissance deux fois moins important que celui enregistré en 2015.

N.D.

ÉVOLUTION TRIMESTRIELLE DE L’INDICE DE LA PRODUCTION PAR SECTEUR EN 2015

MINES

INDUSTRIES MANUFACTURIÈRES

ÉLECTRICITÉ

2014

1er trim.

93,5

106,0

111,5

2ème trim.

109,8

110,0

121,9

3ème trim.

109,5

102,7

129,7

4ème trim.

100,1

106,0

120,9

2015

1er trim.

83,3

107,5

123,5

2ème trim.

103,0

110,7

129,2

3ème trim.

108,6

101,2

138,8

4ème trim.

103,1

106,9

129,1

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS