Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Maroc : la PME automobile italienne Sigit va tripler son effectif en 2015 à Tanger

, , , ,

Publié le

Sous-traitant italien spécialisé dans les pièces plastiques et caoutchouc, Sigit s'est installé en 2014 sur TFZ, la zone franche de Tanger après avoir gagné des contrats pour fournir les deux usines Renault de Tanger Melloussa et celle de Somaca à Casablanca.  Il prévoit de faire passer son effectif  de 35 à 90 salariés cette année.

Maroc : la PME automobile italienne Sigit va tripler son effectif en 2015 à Tanger
Sigit s'est installé en 2014 sur TFZ, la zone franche de Tanger après avoir gagné des contrats pour fournir les deux usines Renault de Tanger Melloussa et celle de Somaca à Casablanca.
© sigit

La société italienne Sigit s'est s'installée dans la zone franche de Tanger (TFZ) à l'été 2014 après avoir notamment décroché un contrat d'exclusivité pour la fourniture de groupes moto-ventilateurs pour l'usine Renault de Tanger Melloussa à 80% et celle de la Somaca à Casablanca pour environ 20%.

Avec cette usine tangéroise, l'entreprise basée à Chivasso près de Turin étoffe un dispositif industriel constitué aujourd'hui de neuf usines, trois bureaux de représentation commerciale et trois centres de R & D. Il possède six unités en Italie, une en Pologne, une en Russie, une au Maroc et la plus récente en Serbie. Créé à Turin en 1966, Sigit a affiché un chiffre d’affaires consolidé de 77 millions d’euros en 2013, et emploie 800 personnes.

L'Usine Nouvelle a interrogé Franco Coraglia, (photo) gérant du site de Tanger sur les projets de l'entreprise.

L'Usine Nouvelle : Depuis quand Sigit est implanté au Maroc et pourquoi ?

Franco Coraglia : Nous nous sommes installés à Tanger Free Zone à l'été 2014 et nous avons démarré notre activité en novembre. Le contrat d'exclusivité de fabrication de groupe moto-ventilateur pour Renault nous a beaucoup motivé dans notre démarche sans compter les autres contrats avec des câbleurs installés au Maroc.

Quelle est votre activité à Tanger ?

Nous fabriquons diverses pièces intérieures, flexibles et raccords en caoutchouc et en plastique pour les véhicules et les câbleurs. Nous avons emménagé dans une usine de 5 200 m² environ dont les deux tiers sont dédiés à la fabrication du plastique et un tiers au caoutchouc. Nous avons déjà démarré les activités du caoutchouc et celle des câbleurs. L'activité de fabrication de groupes moto-ventilateurs pour Renault va démarrer au mois de mai prochain.

Quel est votre effectif au Maroc ?

Nous avons embauché actuellement 35 personnes et nous comptons arriver à 90 fin 2015.

Quel est le montant de l'investissement ?

Cinq millions d'euros financés par la maison mère. A la fin du montage du projet, il est prévu que l'on bénéficie du fonds Hassan II d'un montant de 580 000 euros environ. Concernant le foncier, nous avons signé un contrat de location de trois ans avec Tanger Free Zone (TFZ) avec la possibilité de devenir propriétaire à partir de 2018.

Quel chiffre d'affaires prévoyez-vous ?

Environ 4 millions d'euros en 2015 puis entre 7 et 8 millions d'euros fin 2016. A ce stade, environ 80% de notre activité est exportée vers l'Italie, vers d'autres pays européens ou vers des zones franches. Les 20% restants sont destinés au marché marocain vers la Somaca ou les câbleurs déjà cités.

Quels sont vos clients principaux ?

Sigit Italie, notre maison mère, Renault, Leoni, Lear et Yazaki.

Quels sont vos concurrents au Maroc ?

Le Groupe mécanique de découpage (GMD), Proinsur et les autres entreprises locales pour le plastique et Sacred pour le caoutchouc.

Avez-vous d'autres contrats en cours ?

Le 24 mars, nous négocierons à Paris avec Sews Cabind la possibilité de transférer au Maroc des activités de fabrication de moules pour le câblage.

Propos recueillis par Nasser Djama

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle