L'Usine Maroc

Maroc : la monétique en plein boom

,

Publié le

Le montant des paiements en ligne au Maroc a augmenté de 60% sur les neuf premiers mois de 2013. Et les paiements par carte de plus de 20%. Mais les montants en jeu restent encore modestes.

Maroc : la monétique en plein boom
les cartes émises par les banques marocaines sous les labels Visa, Mastercard et CMI, la marque nationale ont enregistré un encours de 9,5 millions de cartes bancaires
© cmi

L'e-commerce en plein boom au Maroc. De janvier à septembre 2013, les sites internet d'e-commerce affiliés au CMI (Centre monétique interbancaire) ont enregistré un bond historique de leur vente de 60% avec un total de 871,9 millions de dirhams, soit 78 millions d'euros (voir l'étude ci dessous).

Ce résultat s'appuie sur la forte croissance du nombre d'internautes au Maroc qui sur les trois premiers trimestres de 2013 a progressé de 1,158 million atteignant 5,22 millions d'utilisateurs, selon l'Agence nationale de réglementation des télécommunications (Anrt). 

17,5 millions d'opérations de paiement

Par ailleurs, les commerçants affiliés au CMI, ont de leur côté vu, sur les 9 premiers mois de 2013, leurs opérations par cartes bancaires progresser de 20,7% en nombre et 15,8% en montant représentants 17,5 millions d'opérations de paiement, selon l'étude du CMI. l'organisme chargé de la gestion des cartes bancaires et de l'interopérabilité bancaire au Maroc et détenu par les principaux établissements financiers du pays.

Montant de ces opérations : 13,4 milliards de dirhams (1,2 milliard d'euros), ce qui reste une goutte d'eau par comparaison aux dépenses totales de consommation du pays qui sont de l'ordre de 400 milliards de dirhams par an. Au Maroc comme dans bien d'autres pays émergents "cash is king".

Les opérations de paiement par les seules cartes marocaines ont atteint au cours de cette période 9,2 millions d'opérations (+18,6%) pour un volume de 5,2 milliards de dirhams  (466,2 millions d'euros) (+13,8%). Celles-ci représentent ainsi 52,5% de part de marché en nombre et 38,8% en volume. Pour un montant moyen de transaction de 565,21 dirhams (50,68 euros).

9,5 millions de cartes bancaires

Concernant le secteur bancaire, l'étude du CMI montre que les cartes émises par les banques marocaines sous les labels Visa, Mastercard et CMI, ont enregistré un encours de 9,5 millions de cartes, en hausse de seulement 3,1% sur 2012.

Dans le détail, la faible progression du nombre de cartes s'expliquerait selon le CMI par une "légère régression de nombre de cartes de paiement sous labels Visa et Mastercard (-1,2%), de la hausse modérée du nombre de cartes privatives Retrait (+5,7%) et d'une progression soutenue des cartes de paiement  sous label CMI (+15,1% par rapport à l'année 2012).
 
Parallèlement, le réseau des guichets automatiques bancaires (GAB) a continué de s'étoffer avec l'installation de 312 nouveaux GAB depuis début 2013 portant le parc marocain à 5 788 GAB (+5,7%).

Selon la Banque mondiale, le Maroc compte 23 GAB pour 100 000 adultes, le même niveau que la Tunisie, contre 5 en Algérie et 110 en France ou encore 185 au Portugal.

Outre les géants internationaux comme Morpho (Safran) ou Atos présents à des titres divers dans le royaume, plusieurs PME innovantes marocaines se sont développées sur le marché de la monétique à savoir notamment les sociétés HPS et M2T toutes deux basées à Casablanca.

 

Nasser Djama

La monétique au Maroc
Détenu par les principales banques du pays, le Centre Monétique Interbancaire du Maroc (CMI) a été constitué en 2001. Il s’est substitué aux banques en 2004 comme opérateur commercial et technique gérant l’activité monétique de paiements par cartes au Maroc. En juillet 2005, le CMI a lancé le service d’interopérabilité nationale permettant au porteur de carte bancaire la possibilité de retirer de l’argent sur tous les GAB du pays. En 2007, la marque "CMI" (Carte marocaine interopérable) a fait son apparition. Aujourd'hui, elle est acceptée sur tous les terminaux de paiement électroniques (TPE) et sites eCommerce affiliés au CMI ainsi que sur tous les GAB au Maroc. L'installation des premiers distributeurs automatiques de billet (DAB) par Wafabank remonte à 1981.

L'étude la CMI sur la monétique

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte