Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Maroc : la croissance de l'industrie chute au premier trimestre

,

Publié le

Tiré par l'agriculture, le PIB (Produit intérieur brut) du Maroc a progressé de 3,8% au premier trimestre 2013 au lieu de 2,8% lors du même trimestre de 2012, selon le Haut commissariat au plan marocain (HCP). Mais l'industrie a vu elle son rythme de croissance atteindre seulement 0,5% contre 2,9% l'an dernier.

Maroc : la croissance de l'industrie chute au premier trimestre
Vue sur le port de TangerMed
© invest.gov.ma

La croissance de l'économie de Maroc accélère au premier trimestre (T1), mais dans un ordre dispersé et avec de fortes disparités selon les secteurs d’activité. Les activités non agricoles connaissant une croissance de 1,9% au lieu de 4,5% au premier trimestre 2012.

"Les activités non agricoles en net ralentissement"

C'est ce qu'indique le HCP dans sa dernière étude (voir texte ci dessous). Selon cet organisme : "L’arrêté des comptes nationaux du premier trimestre 2013 montre une amélioration de la croissance soutenue particulièrement par l’important rebondissement de l’activité agricole. Les activités non agricoles étant en net ralentissement, et ce dans un contexte d’inflation relativement en hausse et d’un besoin de financement de l’économie en recul".

La valeur ajoutée du secteur secondaire (construction, industrie...) a notamment reculé de 2% contre une hausse de 2,6% durant la même période de 2012.

L’activité des industries de transformation a ainsi progressé de 0,5% au lieu de 2,9% au T1 2012. L'industrie voit ainsi sur le premier trimestre son rythme de croissance divisé par 5.

Mais, c'est surtout l'évolution de la valeur ajoutée de l’activité du Bâtiment et travaux publics (BTP) qui est la plus notable : elle a chuté de 5,9% au T1 2013 au lieu d’une hausse de 5% au T1 2012, signe d'un marasme persistant dans ce domaine.

forte progression du secteur agricole

Le HCP note par ailleurs une diminution de la valeur ajoutée de l’activité de l’électricité et eau de 4,2% au lieu d’une hausse de 11,2% au T1 2012. A l'inverse, le recul de la valeur ajoutée de l’industrie d’extraction ne s'est inscrit qu'à 3,6% au lieu d’une baisse de 5% l'an dernier.

Un des faits marquants de ce trimestre reste bien sûr la forte progression du secteur agricole dont la valeur ajoutée en volume s’est accrue de 17,7% contre une baisse de 8,3% le même trimestre de l’an dernier.

La valeur ajoutée du secteur tertiaire, a de son côté, affiché une croissance de 3,6% au lieu de 5,4% au T1 2012.

Parmi les autres faits notables, les dépenses de consommation finale des ménages se sont accrues de 3% au lieu de 4% la même période de l’année précédente, contribuant pour 1,8 point à la croissance au lieu de 2,3 points.

Le FMI prévoit une croissance du PIB de 4,5% EN 2013

Les échanges extérieurs nets ont dégagé une contribution positive de 1,5 point à la croissance au lieu d’une contribution négative de 0,8 point le même trimestre de l’année 2012.

Enfin, l’investissement brut s'est inscrit en régression modérée par rapport au PIB, passant de 35,3% durant le premier trimestre 2012 à 33,4%.

Pour rappel le FMI prévoit une croissance du PIB de 4,5% pour l'ensemble de cette année et de 4,8% l'an prochain.

 

 


 

Comptes Nat 1t 2013 Fr by L'Usine Nouvelle

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle