Maroc : l'opérateur de centres d'appels Outsourcia ouvre son capital au fonds AfricInvest pour accélérer sa croissance

AfricInvest acquiert une part minoritaire du capital du groupe Outsourcia. Pour ce spécialiste marocain de la gestion de la relation client, c'est une première pour intensifier sa stratégie de croissance interne et externe visant notamment le marché africain où il est déjà présent à Madagascar et au Niger.

Partager
Maroc : l'opérateur de centres d'appels Outsourcia ouvre son capital au fonds AfricInvest pour accélérer sa croissance
Le centre d'appels d'Outsourcia à Casanearshore

Se donner les moyens de sa croissance externe. C'est l'objectif du groupe franco-marocain Outsourcia, spécialisé dans la gestion de la relation client (CRM). Ce dernier vient en effet de faire entrer à son capital – une première - pour une part minoritaire AfricInvest, un gestionnaire de fonds de capital investissement panafricain.

Youssef Chraïbi, président d'Outsourcia et l'un des fondateurs de la société avec Franck Polizzi indique à L'Usine Nouvelle "Nous avons déjà réalisé deux opérations de croissance externe au Maroc et en France via nos capitaux propres mais également en levant de la dette. Nous souhaitons intensifier cette stratégie de croissance en réalisant d’autres acquisitions de plus grande envergure. Il était pour nous dès lors nécessaire d’avoir recours à un fonds de capital développement comme AfricInvest".

Pour rappel AfricInvest, basé en Tunisie fondé en 1994 et avec lequel des grands noms comme la BEI, la KfW ou Bpifrance sont partenaires a réalisé plus de 125 investissements dans une vingtaine de pays.

Pour souligner son intérêt dans cette opération, Brahim El Jai, associé d'AfricInvest a déclaré dans un communiqué publié le 28 mars "le marché européen de l'outsourcing possède encore un large potentiel de développement. En outre, l'Afrique subsaharienne, présente une opportunité-effective pour Outsourcia, qui pourra s'appuyer sur l'infrastructure et l'expérience d'AfrinIvest dans le continent".

Depuis sa création en 2003, Outsourcia basé à la fois à Evreux et Casablanca a privilégié un modèle de croissance autofinancé. Le groupe dispose de neuf sites à ce jour. Au Maroc, le spécialiste de la relation client possède cinq sites dont quatre à Casablanca et un à Tanger. En Afrique il est déjà implanté à Madagascar et au Niger. En France ses deux sites sont situées à Evreux et Châtillon-en-Dunois.

"Un chiffre d’affaires de 15 millions d'euros cette année"

Bien que le groupe refuse de communiquer sur le montant de l’investissement dans son capital, les fondateurs gardent le contrôle et la gestion du groupe en n'ouvrant qu'une part minoritaire, indique à L'Usine Nouvelle Youssef Chraïbi.

Concernant les objectifs attendus cette année, le groupe Outsourcia qui emploie 900 personnes compte "atteindre 1500 personnes à la fin de l’année et on l’espère au moins 3000 en 2020. Notre chiffre d’affaires devrait être de 15 millions d'euros cette année. Notre objectif est de le doubler dans quatre ans" anticipe Youssef Chraïbi.

Sur le marché marocain, Outsourcia se positionne derrière le leader Webhelp et se trouve également en concurrence avec d'autres outsourceurs comme Intelcia, Sitel ou Exceed, filiale d'Egypt Telecom.

Positionné dans les métiers de la distribution et du e-commerce, Outsourcia qui réalise moins de 10% de son chiffre d'affaires dans le secteur des télécoms en pleine consolidation en France, est moins exposé sur ce marché bataillé que ses concurrents.

La société compte parmi ses clients Carrefour, Méditel, Total, Vente Privée ou Engie.

Pour rappel, après une période de forte croissance, globalement l'offshoring au Maroc semble stagner. Une situation qui trouverait son explication dans l'augmentation des salaires, la guerre des prix et la concurrence d'autres pays africains francophones...justement le terrain de chasse d'Outsourcia.

Nasser Djama

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS