Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Maroc, l'été des startups... (5/10) : Cet incubateur dédié à l'entrepreneuriat social qui va voir le jour en novembre à Casablanca

Romain Lambic , ,

Publié le , mis à jour le 24/08/2015 À 00H00

L'Usine Nouvelle vous fait découvrir cet été à travers une série de dix articles, un aperçu du monde des startups et du numérique au Maroc. Aujourd'hui, le Social green tech, un projet d'incubateur de startups sociales et environnementales basé à Casablanca.

Maroc, l'été des startups... (5/10) : Cet incubateur dédié à l'entrepreneuriat social qui va voir le jour en novembre à Casablanca
L'incubateur tunisien Impact est l'un des projets menés par le Comptoir de l'Innovation, opérateur français qui a décidé de se lancer au Maroc.
© IMPACT

Lancer son activité est une étape difficile pour tout jeune entrepreneur, surtout dans le domaine de l'économie solidaire et sociale. Ce à quoi propose d'aider le futur incubateur social, basé au coeur de Casablanca, qui ouvrira ses portes en novembre.

développer l'entrepreneuriat social marocain

Le Comptoir de l'Innovation (CDI), entreprise solidaire française basée à Paris, est à l'origine de ce projet. Pour intégrer cet incubateur, les jeunes entrepreneurs devront montrer l'impact positif de leur projet d'un point de vue social.

Créé en 2010, le Comptoir de l'Innovation est une société qui investit, accompagne et promeut l'entrepreneuriat social en France et dans le monde. Cette entreprise aide notamment les jeunes startups technologiques, innovantes et à fort impact social et/ou environnemental à se développer.

"Le Comptoir de l’innovation finance des entreprises sociales dans leur développement", explique à Aujourd'hui Le Maroc Nicolas Hazard président de l'entreprise solidaire et vice-président du groupe SOS, une entreprise sociale.

Par le biais de différents projets d'incubateurs, elle a permis à des jeunes entreprises de se développer en France, avec notamment 20 jeunes entreprises incubées au Comptoir accélérateur ou en Tunisie.

Au Maroc, c'est en 2014 que l'idée de cet incubateur est née dans l'esprit du Comptoir de l'Innovation. Cette même année, les dirigeants de l'entreprise solidaire ont rencontré les responsables de la Fondation suisse Drosos, qui a déjà financé 20 projets au Maroc, où elle possède un bureau à Casablanca.

"Les deux organismes se sont retrouvés dans leur mobilisation et engagement pour le développement de l'entrepreneuriat social au Maroc, pays où la société civile est très dynamique et à l'origine de nombreuses initiatives dans ce domaine.", explique un responsable du Comptoir de l'innovation à L'Usine Nouvelle.

Il constate toutefois que les nombreux jeunes entrepreneurs sociaux souhaitant se lancer "font face à un manque de support technique et opérationnel."

La Fondation Drosos partenaire et déjà présent au Maroc
Créée en Suisse en 2003, la fondation Drosos participe à de nombreux projets dans le monde, visant à améliorer les conditions de vie dans les pays défavorisés et protéger l'environnement. Elle dispose d'un bureau au Maroc, où elle a déjà accompagné 20 projets humanitaires et sociaux, dont la récupération des eaux usées pour l'irrigation de champs dans la région du Haut-Atlas ou l'accompagnement vers l'autonomie de femmes artisanes à Fès.

Ce projet d'incubateur, qui n'a pas encore de nom précis, n'est pas le premier du genre mené par Le Comptoir de l'Innovation à travers le monde. L'entreprise agréée solidaire dispose d'un budget de 40 millions d'euros, "répartis en deux fonds d'impact investing."

La compagnie d'assurance Aviva a alimenté l'un de ces deux fonds avec 10 millions d'euros, l'autre est fourni par différents contributeurs. La Fondation Drosos financera totalement l'incubateur de Casablanca pendant quelques années, en attendant qu'il puisse lui-même se développer économiquement.

de nouveaux projets à hong kong et aux États-unis

C'est à partir de novembre que les premières startups pourront bénéficier de l'expertise de la société solidaire dans leur développement. "Il y aura une nouvelle promotion de six nouveaux incubés tous les six mois" dans un premier temps, selon le Comptoir de l'innovation.

"Les douze startups que nous allons accueillir toute l'année seront toutes au stade de démarrage, pour que chacune puisse progresser de la même manière."

Tous les éléments seront réunis pour que les jeunes entrepreneurs sociaux puissent faire avancer leurs projets : matériel offert, formations collectives et individuelles assurées, suivis personnalisés, mentorat et rencontres avec d'autres entrepreneurs.

Tout sera gratuit pour les "startupers" mais la place sera quand même chère. À la fin de l'été, un appel à projet sera lancé. Les candidats seront triés sur le volet, seuls six auront la chance d'être sélectionnés.

"Il faudra faire preuve de motivation, présenter un business plan solide, proposer une véritable innovation financière et technologique et être cohérent", selon Le Comptoir de l'Innovation qui explique également que les projets présentés doivent être porteurs d'emploi.

Après la France et la Tunisie, le Maroc n'est qu'une étape dans le développement mondial du Comptoir de l'Innovation. L'entreprise solidaire compte bien s'implanter à Hong Kong et aux États-Unis, avec toujours à l'esprit de développer l'entrepreneuriat social pour les populations défavorisées.

Romain Lambic

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle