Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Maroc : l'équipe "Bélénos" de Polytech Clermont-Ferrand, championne de la course de voitures solaires de Marrakech

, , , ,

Publié le

Ce week-end 12 et 13 septembre s'est déroulé  la troisième édition de la course de voitures carburants à la seule énergie solaire, Moroccan Solar Race Challenge. Déjà vainqueur en 2013, la voiture auvergnate Bélénos a été la plus rapide à parcourir la distance de 72 km sans la moindre goutte d'essence.

Maroc : l'équipe Bélénos de Polytech Clermont-Ferrand, championne de la course de voitures solaires de Marrakech
Le Moroccan Solar Race Challenge se déroule sur 72 km et a réuni cette année 11 compétiteurs marocains et internationaux.
© MoroccanSolarRaceChallenge

L'édition 2015 de la Moroccan Solar Race Challenge c'est fini. 11 ! C'est le nombre de participants qui se sont alignés dans les starting-blocks les 12 et 13 septembre, pour s'affontrer sur les 72 km séparant Marrakech de Ben Guérir, un peu plus au nord et ce sans une seule goutte d'essence.

Ce dimanche, les voitures françaises étaient au meilleur de leur forme. Elles ont trusté les trois premières places au classement général de cette compétition pilotée par l'Iresen (Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles) de Rabat et s'adressant à des universités ou instituts de recherche.

"Bélénos", la voiture française de Polytech Clermont-Ferrand a décroché la première place. La brestoise "Eco solar Breizh" et la "Sunracer" de l'Institut national de l'énergie solaire de Chambéry ont complété le podium. Le bitume et le soleil marocains conviennent bien à  Polytech Clermont Ferrand déjà vainqueur en 2013.

Pour leurs parts, les bolides marocains "EMI Solar car", de l'Ecole Mohammedia des ingénieurs-Maroc, la "Soccar" de la Faculté des sciences et techniques de Marrakech et la "Solar ORCAR" de la Faculté des sciences et techniques de Tanger ont fini respectivement aux 4ème, 5ème et 6ème place.  Le premier prix était doté de 60 000 dirhams (environ 5 520 euros). (1000 dirhams=92 euros).

Cette année plus de la moitié des voitures participantes à la course soit six sur onze ont représenté les couleurs de différents établissements marocains.

Pour rappel, l'an dernier, c'était la voiture turque Solaris 7, de l'université Dokuz Eylül d'Izmir qui l'avait emporté.

"La nouveauté de cette édition 2015 concernant les équipes est la participation de l'Italie, malgré la défection de la Belgique et de l'Espagne qui n'ont pas pu venir," indique à L'Usine Nouvelle Mouhcine Benméziane, organisateur de la course.

L'autre moitié des concurrents ont été représentés par trois écoles françaises, une italienne et une dernière turque.

"Au-delà du palmarès, l'autre nouveauté cette année était que les inspections techniques des voitures ont été assurés par la Fédération internationale des courses de voitures solaires. C'est la preuve que le Solar race of Morocco a de plus en plus d'audience et gagne en crédibilité," assure Mouhcine Benméziane.

Et pour ne pas s'arrêter en si bon chemin, "le projet d'organiser la prochaine édition 2016 sur 500 km en plusieurs étapes a été maintenu", conclut notre organisateur.

Mais, là c'est une autre histoire.

N.D. 

 

 

 

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle