Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Maroc : l'allègement du déficit commercial se poursuit en octobre

, , ,

Publié le

Les prix bas du pétrole et la hausse des exportations automobiles et de phosphates continuent de dicter les évolutions positives des échanges extérieurs du Maroc.

Maroc : l'allègement du déficit commercial se poursuit en octobre
La déprime persistante du cours du brut fait les affaires du Maroc qui dépend à près de 100% des importations.
© Paul Lowry / Flickr / CC

Bien que restant encore très lourd, à128 milliards de dirhams (1 000 dirhams = 92 euros) le déficit du commercial extérieur du royaume marocain continue à se réduire au fil de l'année.

Au terme des dix premiers mois de 2015, les résultats préliminaires qui viennent d'être publiés par l'Office des changes (voir document complet ci dessous) montrent une réduction du déficit commercial de 32,4 milliards de dirthams soit 3 milliards d'euros environ.

Un résultat qui s'explique par l'augmentation des exportations de 10,7 milliards de dirhams (+6,4%) et une baisse des importations de 21,7 milliards de dirhams, soit -6,6%.

Cela poursuit la tendance observée depuis le début de l'année. Celle-ci s'explique à la fois par la baisse du prix du pétrole, les moindres importations de produits agricoles de base (blé...) et le dynamisme à l'exportation des secteurs de l'automobile (+17,8% en valeur sur la période), des phosphates (+17,8%) et de l'agro-alimentaire (+10,1%).

A noter que les exportations du secteur aéronautique, plutôt en demi-teinte en début d'année, se redressent avec une progression de plus de 5% sur 10 mois. Mais comme pour les phosphates, il pourrait y a voir là une composante importante liée à au fort regain de la valeur du dollar contre l'euro et le dirham depuis quelques mois.

Au final, le taux de couverture ressort sur 10 mois à 57,9% soit une amélioration de 7 points comparativement à l'an dernier.

Concernant les autres flux financiers, les recettes provenant des Marociains résidents de l'étranger (MRE) progressent de 3,8%. La balance du tourisme cède, elle 4.3%.

Enfin, les flux nets d'investissement directs étrangers (IDE) restent dynamiques avec une progression de 11.3% sur la période.

Indicateurs préliminaires des échanges extérieurs du Maroc à fin octobre 2015

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle