Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Maroc : l'allégement des mesures antidumping sur certains aciers plats laisse dubitatif le secteur mécanique

, , , ,

Publié le

L'ajustement des mesures antidumping dans le but d'aider les industriels marocains à s'approvisionner à moindre prix en acier plat vient d'être décidé par le gouvernement marocain. Pas sûr que cela suffise pour satisfaire les entreprises du secteur mécanique et autres utilisateurs d'acier.

Maroc : l'allégement des mesures antidumping sur certains aciers plats laisse dubitatif le secteur mécanique
L'ajustement gouvernemental des mesures antidumping prises par le Maroc a été décidé dans le but d'aider les sociétés marocaines à s'approvisionner en produits d'acier plat

Nouvel épisode d'une longue histoire... Le gouvernement marocain vient de décider l'allégement de certaines mesures antidumping sur les importations de tôles d'acier laminées à chaud originaires de l'Union européenne et de la Turquie. Ceci dans le but de réduire le prix de l'approvisionnement de ces produits (importés) par les sociétés marocaines utilisatrices d'acier pour beaucoup opérant dans le secteur des industries mécaniques.

à compter du 17 juin

La nouvelle a fait l'objet d'un communiqué du ministère délégué chargé du commerce extérieur daté du 14 juillet. "L'exclusion de certains types de tôles de la mesure antidumping définitive appliquée aux importations de tôles d'acier laminées à chaud originaires de l'Union européenne et de la Turquie," et ce à compter du 17 juin conformément à l'arrêté conjoint N° 2117-15.

Le gouvernement n'a pas précisé expressément la liste et positions tarifaires des produits qu'il comptait exclure des mesures antidumping décidé l'an dernier et déjà révisées, notamment celles frappant ArcelorMittal.

Pour rappel, le gouvernement marocain avait décidé le 26 septembre 2014, d'appliquer des mesures antidumping pour réguler les importations de tôles d'acier laminées à chaud originaires de l'Union européenne et de la Turquie. Il s'agit essentiellement de protéger l'unique producteur d'acier plat du pays, Maghreb Steel, dont l'acierie électrique est implantée près de Casablanca et qui se trouve au bord de la faillite depuis plus de deux ans.

Contacté par L'Usine Nouvelle, Abdelhamid Souiri, président de la  Fédération des industries Métallurgiques, Mécaniques et Électromécaniques (FIMME) estime que "l'efficacité des mesures antidumping se fait attendre. C'est la raison pour laquelle les entreprises du secteur ont demandé au gouvernement d'exclure certains produits pour leur permettre de s'approvisionner plus librement sur le marché international ou local en concertation avec le ministère et Maghreb Steel".

Selon lui, "les entreprises marocaines n'ont pas pu profiter comme il se doit de la baisse des prix à l'international sur les aciers car leurs importations sont soumises à des droits de douane élevés".

Questionné sur l'attitude à prendre maintenant que le gouvernement a accédé à la demande des sociétés marocaines, Abdelhamid Souiri se dit "dans l'attente des effets que cette mesure d'exclusion va produire et souhaiter que la croissance du secteur soit plus vigoureuse de façon à permettre à tous les acteurs marocains d'en profiter".

Nasser Djama

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle