Maroc : importations record de 4 millions de tonnes de blé en vue

Importations massive en vue de blé par le Maroc confronté à une très mauvaise moisson consécutive à la sécheresse qui a sévi au royaume lors des campagnes agricoles de 2015 et 2016. Les opérateurs américains et européens devraient être les premiers fournisseurs du royaume.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Maroc : importations record de 4 millions de tonnes de blé en vue

Le Maroc devrait importer 4 millions de tonnes de blé lors de cette campagne. C’est ce qu’indiquent les informations du quotidien L’Economiste, citant des sources proches du gouvernement. Selon la FAO, le Maroc devrait au total importer 8,7 milions de tonnes toutes céréales confondues contre 6,5 millions de tonnes en moyenne depuis 2011. Ce chiffre fait figure de record depuis des années. Il s’explique par la mauvaise récolte de cette campagne agricole.

Pour se fournir en blé, le Maroc devrait se tourner vers ses fournisseurs traditionnels, l’Europe, dont la France et les États-Unis. A cet égard, un contingent américain d’importation à tarif préférentiel de 1,2 million de tonnes de blé devrait notamment couvrir une partie des besoins du royaume, selon L'Economiste.

Selon l'USDA (département américain de l’agriculture), la récolte de blé au Maroc devrait s’élever à 2,8 millions de tonnes pour la campagne en cours, un des plus mauvais chiffres depuis au moins une décennie. cela s’explique par la sècheresse constatée en 2015 et 2016. Par comparaison, le Maroc avait produit 8 millions de tonnes de blé sur la campagne 2015/16 et 5,1 millions de tonnes en 2014/15.

Les agriculteurs marocains, souvent de très petits exploitants ont, au vu des conditions climatiques, réduits fortement leurs emblavements. La surface semée en blé n’était durant cette campagne que de 2,1 millions d’hectares contre 3.2 millions en 2015/16, selon l'USDA. Depuis un an, le ministre de l'Agriculture a multiplié les dispositifs de soutien aux agriculteurs mais aussi aux éleveurs par la mise à disposition de céréales fourragères, orge notamment, à prix garanti.

Selon l'USDA, les importations marocaines de blé en provenance des Etats-Unis ont été très faibles ces dernières années mais s'étaient élevées à 336 000 tonnes en 2010/11 et 428 000 tonnes en 2009/10, deux mauvaises campagnes agricoles. Record historique, elles s'étaient chiffrées à 1.7 millions de tonnes en 1992/93.

Pierre-Olivier Rouaud

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS