Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Maroc : Figeac Aéro va intégrer l'usine Casablanca Aéronautique dans le cadre de la reprise d'Auvergne Aéronautique

, ,

Publié le

Le groupe Figeac Aéro, annonce l'intégration de Casablanca Aéronautique, filiale du groupe Auvergne Aéronautique, spécialiste des aérostructures. Une opération réalisée dans le cadre d'une reprise de sa maison mère Auvergne Aéronautique à la barre du tribunal de commerce de Lyon.

Maroc : Figeac Aéro va intégrer l'usine Casablanca Aéronautique dans le cadre de la reprise d'Auvergne Aéronautique
Usine Casablanca Aéronautique
© auvergneaero

Feu vert. Le tribunal de commerce de Lyon s'est prononcé le 24 novembre pour l'intégration des actifs du groupe Auvergne aéronautique, une filiale du fonds ACE, en dépôt de bilan dans le giron du groupe Figeac Aéro, une ETI championne de l'aéronautique hexagonale.

Conséquence indirecte, cette décision vaut aussi pour Casablanca Aéronautique, filiale d'Auvergne aéronautique installée sur la zone industrielle Aéropole, près de l’aéroport de Casablanca et qui va devenir la propriété de Figeac Aéro. ce alors que Figeac Aéro s'est récemment déjà engagé dans un projet d'usine dans la capitale économique du Maroc.

Le site Casablanca Aéronautique, dirigé par Laurent Guth, opère sur deux marchés distincts. Le premier est le traitement de surface, une activité tournée à 95% sur le marché local et dans lequel le groupe a beaucoup investi ces dernières années. Cette activité occupe une centaine de salariés.

L’autre activité relative à la production de pièces de tôlerie légère-chaudronnerie emploie environ 150 personnes pour Airbus ou Dassault notamment, à quoi s’ajoute une activité d’assemblage de sous-ensembles qui occupe, elle une cinquantaine de salariés.

Dans le cadre de la reprise des actifs décidé par le TC de Lyon, il n'est pas fait mention d'une réduction d'effectif des 310 postes marocains identifiés.

Cette usine, en forte croissance en 2015 va compléter celle dont le groupe Figeac Aéro, présidé par Jean-Claude Maillard, a lancé les travaux l'an dernier. Il s'agit d'un site centré sur l'usinage, mais aussi l'assemblage, dont l'investissement a été estimé à 25 millions d'euros sur 5 ans avec 500 emplois à terme.

"Cette acquisition, indique un communiqué du groupe, permet (..) de renforcer sa présence au Maroc. En effet, récemment implanté dans cette zone "best Cost", Figeac Aéro accroit ainsi considérablement sa capacité de production sur place. Les sites de Clermont-Ferrand et de Casablanca deviendront les pôles d’excellence chaudronnerie tôlerie du groupe Figeac Aéro".

En attendant l'ouverture officielle du site marocain de Figeac Aero, celui-ci avait déjà lancé des productions d'usinage à Casablanca dans des ateliers relais. Reste à savoir comment va s'articuler désormais la stratégie du groupe entre ces deux sites.

"Il y a des synergies industrielles possibles au Maroc, assure Jean-Claude Maillard, contacté par L'Usine Nouvelle. Selon lui, "Le site de Figeac Aero au Maroc confiera le traitement de surface des pièces à celui d’Auvergne, également à Casablanca. En outre, le site de Figeac Maroc, qui débute dans l’activité de tôlerie pourra bénéficier des capacités techniques de Casablanca Aéronautique pour l’aider à progresser plus vite".

Si les bâtiments de Casablanca sont possédés en propre, Figeac loue pour le moment ses locaux mais devrait d’ici trois ans en devenir également propriétaire, selon Jean-Claude Maillard.

Dans son entretien à L'Usine Nouvelle, Jean-Claude Maillard pointe que 'le site marocain d’Auvergne Aéronautique fait montre de bonnes performances, les deux sites français à Clermont-Ferrand et Auxerre accusent des retards de livraisons." Sa priorité étant de remedeir à cette situation.

Le secteur aéronautique au Maroc compte parmi les "métiers mondiaux" fortement promus par les autorités marocaines. Son chiffre d'affaires, en croissance d'environ 10% cette année approche le milliard d'euros avec près de 10 000 salariés et une trentaine d'usines.

Plusieurs entreprises internationales ont implanté ces dernières années au Maroc des activités mécaniques et d'aérostructures, surtout à Casablanca, notamment le canadien Bombardier dont l'usine est ouverte depuis fin 2014. Aerolia filiale d'Airbus, a lancé pour sa part fin 2015  les travaux d'une future usine et fin septembre Boeing a conclu avec les autorités marocaines un important accord structurant pour sourcer 1 milliard de dollars par an à terme au Maroc. 

Coté sur Euronext, Figeac Aéro a réalisé 252,3 millions d'euros de chiffre d'affaires lors de son exercice clos fin mars dernier et compte environ 2 200 salariés. Le groupe revendique un portefeuille de commandes de 3,9 milliards d'euros.

Nasser Djama et Olivier James

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle