Maroc : des écosystèmes aéronautiques bientôt sur pied promet le ministre Elalamy au Bourget

Le 51ème salon aéronautique du Bourget qui se tient du 15 au 21 juin a vu le Maroc présent avec un stand pays pour la sixième année consécutive. Le mardi 16 juin, le ministre de l'industrie Moulay Hafid El Alamy a fait le point d'une manière informelle sur les investissements étrangers dans l'aéronautique ainsi que la déclinaison de sa politique d'écosystèmes dans ce secteur.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Maroc : des écosystèmes aéronautiques bientôt sur pied promet le ministre Elalamy au Bourget
Moulay Hafid Elalamy le 16 juin 2015 au Bourget

Pas d’annonces, pas de conférence de presse, ni même de discours… sur le salon du Bourget les autorités marocaines ont joué le service minimum en terme de communication pour l’inauguration du stand "Maroc Aero" mardi 16 juin en fin d’après-midi. Ce malgré la présence de trois ministres, à savoir Moulay Hafid Elalamy ministre de l’industrie, Mamoun Bouhadhoud, ministre délégué auprès du ministre de l’Industrie et Mohamed Najib Boulif, ministre délégué auprès du ministre de l’Equipement. Ainsi que des représentants de la profession aéronautique dont Hamid Benbrahim El Andaloussi, président du Groupement des industries marocaines aéronautiques et spatiales (GIMAS).

Des contrats "d'écosystèmes" pour l'aéronautique

Moulay Hafid Elalamy a néanmoins indiqué la signature de contrats "d’écosystèmes" (clusters) du gouvernement avec la filière aéronautique ou plutôt leur arrivée prochaine "Les premiers devraient être signés définitivement ces prochaines semaines" a indiqué le ministre.

Ces contrats d’écosystèmes permettent l’accompagnement de l’Etat à la structuration des filières industrielles (formation, réglementation, financement…).

Interrogé par L’Usine nouvelle sur le recul des exportations aéronautiques (-2,8% en valeur à fin mai à 3,0.6 milliards dirhams, soit 280 millions d'euros), un secteur sur lequel le Maroc place de grands espoirs, le ministre a indiqué "il faut prendre le sujet dans son ensemble et regarder aussi l'évolution du contenu en importations".

Selon le ministre, l’industrie aéronautique au Maroc qui compte environ 10 000 emplois a vocation à doubler d’ici la fin de la décennie. Il s'est félicité d'investissements récents comme ceux de Alcoa ou Ateliers de Haute Garonne.

Le secteur représenté au plan industriel par une centaine d’entreprises dont Safran, UTC, Daher, Airbus ainsi que quelques dizaines de PME. A quoi s'ajoute depuis peu l'importante usine de composants de Bombardier en phase de montée en puissance sur le site de la zone franche aéronautique Midparc de Casablanca.

En dépit du nombre encore réduit d’entreprises aéronautiques présentes dans le pays, Moulay Hafid Elalamy a dit par ailleurs en faveur l’instauration d’un fonds d’investissement dédié au secteur évoqué depuis plus d'un an.

"Il s’agit d’une initiative des professionnels mais je pense qu’il y a la place pour une structure menant des interventions en fonds propres dans ce secteur".

En toute fin d’après midi, le ministre s’est éclipsé du stand "Maroc Aero" avec Hamid Benbrahim El Andaloussi pour signer avec un industriel présent sur le salon du Bourget un "accord confidentiel qui sera annoncé en septembre ou en octobre". Les Assises de l'industrie du Maroc devraient d'ailleurs se dérouler à l'automne a suggéré le ministre.

Dans un autre secteur, l’automobile, Moulay Hafid Elalamy s’est refusé à confirmer les rumeurs d’une implantation industrielle du groupe PSA au Maroc.

P.-O.R.

Le stand Maroc au Bourget 2015

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS