Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Maroc : Daher en piste pour un troisième site industriel à Tanger en 2017 et 15 millions d'euros d'investissement

, , , ,

Publié le

L'avionneur et équipementier français Daher investit dans un nouveau site industriel de composants aéronautiques proche de l'aéroport de Tanger. Début des opérations de production au premier trimestre 2017 avec 250 emplois à terme.

Maroc : Daher en piste pour un troisième site industriel à Tanger en 2017 et 15 millions d'euros d'investissement
Depuis 2007, Daher occupe près de l'aéroport de Casablanca, un site de 5 000 m2. Et y emploie 150 salariés.
© Daher

Et de trois pour Daher. Après Tanger 1 et Casablanca, Daher confirme la construction d'un troisième site industriel Tanger 2, à 500 mètres du premier, dans la zone TFZ, tout près de l'aéroport. Avec ce nouveau site, l'équipementier français totalisera 30 000 m² de surface de production au Maroc.

"Daher est maintenant engagé à accroitre encore sa présence au Maroc, en investissant dans un troisième site industriel qui sera proche de l'aéroport de Tanger", indique le groupe à la rédaction de L'Usine Nouvelle Maroc.

Dans le royaume, Daher fabrique et assemble des pièces et sous-ensembles à la fois composites et métalliques :panneaux de fuselage, structure de carénage, gaines…

Le renforcement de l'outil industriel au Maroc se justifie notamment par la montée en cadence des différents programmes mondiaux aéronautiques pour lesquels le français est partenaire.

Autres raisons,"la formation, la qualité de travail, la rigueur des process et des normes qualité, la proximité géographique et les coûts globaux, sont autant de facteurs qui ont convaincu Daher de se renforcer industriellement au Maroc" précise l'équipement français de l'aéronautique.

Ce nouvel investissement Tanger 2, représentera un montant supérieur à 15 millions d'euros, bâtiments et terrain compris indique le groupe à L'Usine Nouvelle.

Le site aura une surface de 10 000 m² avec une extension possible de 15 000 m². Il fabriquera des structures métalliques, des structures composites et aéroengines dédiées à l'environnement moteur des avions. Avec ce site, Daher compte employer "plus de 250 salariés supplémentaires à terme" au Maroc.

A travers cette investissement, Daher vise l'exportation de sa production vers les OEMs (Original Equipment Manufacturers), assembleurs européens de l'aéronautique.

Pour rappel, Daher s'est installé une première fois en 2001 à Tanger. Son usine actuelle, DL Aérotechnologie, s'étale sur 12 500 m² dont 4 000 m² dédiés à l'assemblage et emploie 400 personnes sur Tanger Free Zone (TFZ).

Depuis 2007, près de l'aéroport de Casablanca, Daher occupe un site de 17 000 m² de terrain dont 5 000 m² construits. Il y emploie 150 personnes.

Une grande partie de la jeune industrie aéronautique marocaine est localisée à Casablanca mais quelques entreprises comme Daher, Lelma ou MK Aero sont aussi présentes à Tanger. Le secteur réalise déjà environ 700 millions d'euros d'exportations annuelles et le royaume a connu depuis deux ans l'arrivée de plusieurs grandes entreprises comme Stelia, Bombardier, Thalès ou Latécoère et de PME comme Tecalemit ou STTS.

Nasser Djama

Daher, un groupe familial marseillais

Equipementier et avionneur, Daher développe des systèmes industriels intégrés pour l'aéronautique. Créé en 1863, basé à Marseille, le groupe a longtemps eu pour principal métiers les services industriels dont la logistique lourde. Il se déploie désormais sur cinq activités : construction d'avions de petit gabarit (Socata), aérostructures et systèmes, logistique, services nucléaires et vannes.
Société anonyme, détenue à 80 % par la famille Daher, Daher a réalisé en 2015 plus d'un milliard d'euros de chiffre d'affaires (970 millions en 2014). L'entreprise emploie plus de 8 000 salariés dans ses différentes implantations en Amérique du nord, Allemagne, Chine, Royaume-Uni et Maroc. En octobre 2015, Daher a annoncé le renouvellement de son Comité de direction, après la nomination de Didier Kayat au poste de DG, en vue de succéder à Patrick Daher (arrière petit-fils d'un des deux fondateurs de l'entreprise), à l’horizon 2017. La nouvelle organisation est opérationnelle depuis le 1er janvier.

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus