Maroc : CMCP inaugure à Agadir une onduleuse à 5 millions d'euros

Filiale du papetier américain International paper (IP), la Compagnie marocaine des cartons et des papiers (CMCP) vient d'inaugurer dans son unité d'Agadir une onduleuse à 5 millions d'euros financée sur fonds propres.

Partager

Maroc : CMCP inaugure à Agadir une onduleuse à 5 millions d'euros
L'onduleuse d'environ 5 millions d'euros a été fabriquée par l'italien Fosber

Inaugurée le 4 mars par Bertrand Laplaud, directeur général International Paper (IP) Maroc et Afrique de l’ouest, la nouvelle onduleuse acquise par la Compagnie marocaine des cartons et papiers (CMCP) a en réalité été mise en service il y a quelques mois pour différents réglages, mises au point et contraintes de campagne agricole.

En remplacement de l'ancienne, la nouvelle onduleuse va permettre au site d'Agadir de CMCP de poursuivre son expansion au Maroc où il fabrique des caisses et autres emballages en cartons.

Avec 5 millions d'euros investis sur fond propre dans une onduleuse de dernière génération, l'unité d'Agadir va gagner à la fois en capacité et en productivité.

Acquise en Italie, cette onduleuse a été fabriquée par le groupe Fosber situé à Lucca en Toscane. Techniquement, cette machine de dernière génération produit les canelures E (0,5 à 1,5 mm), B (2,5 à 3,5 mm), C (3,5 à 4,5 mm) et les doubles canelures BC, EB, à partir de matière première importée des États-Unis, d'Europe mais aussi de Russie.

Avec un chiffre d'affaires de 70 millions d'euros, CMCP dispose de trois caisseries au Maroc, à Casablanca, Kénitra et Agadir. Le groupe emploie au total quelques 1 300 personnes. Le groupe CMCP fabrique aussi, pour une part de ses besoins, son propre papier à base de papier recyclé au Maroc à Kénitra.

DES MARCHÉS EN AFRIQUE

L'impact de cette acquisition va se refléter sur la capacité de production du site d'Agadir qui, augmentée de 50%, doit passer à 125 000 tonnes en 2014. L'usine d'Agadir qui emploie 245 salariés, est déjà équipée de neuf autres machines de transformation pour la découpe et de 105 machines de montage pour les différents formats.

Le groupe CMCP destine près de 60% de sa production au conditionnement des fruits et légumes, activité fortement consommatrice de carton et secteur à la fois saisonnier et soumis à des variations subites. Il revendique une part de marché atteignant aux environs de 55% sur l'ensemble du pays. Son concurrent direct, GPC Carton annonce de son côté 40% du marché marocain.

Mais à côté du marché local, l'exportation qui représente déjà un cinquième des ventes est en forte expansion et a pratiquement doublé en 2013. CMCP a, en effet, emporté des contrats en Afrique subsaharienne notamment en Côte d'Ivoire, au Sénégal, au Cameroun et au Ghana.

Après avoir équipé son unité de Kénitra d'une station d'épuration, le groupe prévoit après cette onduleuse un programme de mise à niveau technique et de remise aux normes pour son activité transformation (découpe et impression) de l'ordre de 2,5 millions d'euros par an jusqu'en 2017.

Nasser Djama

3 questions à El-Houssine Radi, directeur général de CMCP-IP

Comment prévoyez-vous cette année 2014 ?
Nous souhaitons  augmenter notre niveau de 2013 d'environ 5% tant au en termes de chiffres d'affaires dont les prix sont restés stables que de tonnage. Nous avons réalisé en 2013, un chiffre d'affaires de 70 millions d'euros pour une production de 80 000 tonnes. Réalisant 80% de notre activité dans le secteur des fruits et légumes, notre activité reste tributaire du niveau de la pluviométrie enregistrée. L'export qui représente de 20 à 25% de notre chiffre d'affaires global ne devrait pas varier. Ce sont essentiellement des marchés vers l'Afrique subsaharienne où nous livrons des emballages en carton depuis maintenant une dizaine d'années en forte augmentation depuis trois ans.

Quels sont les impacts de cette nouvelle onduleuse sur votre activité ?
Nous nous sommes fixés deux objectifs principaux avec l'acquisition de cette onduleuse. Améliorer notre production qualitativement et quantitativement et réaliser une mise à niveau de notre outil de production. Cette machine implique aussi une réorganisation du travail. C'est une machine complètement automatisée. Elle nécessite plus de compétences techniques mais moins de main-d'œuvre. Environ une dizaine de personnes en moins sans incidences sur nos effectifs permanents.

Quelles sont vos principales activités au Maroc ?
Nos sites d'Agadir et de Casablanca sont des usines d'emballage de carton ondulé. Nous transformons des bobines de papier sur l'onduleuse avant la découpe et la transformation  pour fabriquer des emballages en carton. Pour le secteur agricole, nous fabriquons des plateaux de fruits et légumes.  Pour le secteur industriel essentiellement agroalimentaire, ce sont des emballages qui peuvent concerner l'huile, la poissonnerie, la conserverie animale et végétale ou la biscuiterie par exemple. A Kenitra, nous avons une papeterie avec deux machines de papier pour carton ondulé et une autre machine pour le papier blanc. De Kenitra, nous livrons des transformateurs et autres imprimeurs qui vont utiliser notre papier. Nous leur fournissons de la matière première sous forme de carton plat et du papier pour de l'ondulé.

 

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 26 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS