Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Maroc : Circle Oil découvre un petit gisement de gaz exploitable au nord-est de Kenitra

, ,

Publié le

La société irlandaise d'exploration pétrolière et gazière Circle Oil annonce une découverte de gaz faisant suite aux résultats préliminaires de forage du puits KSR-12 dans le permis Sebou, au nord-est de Kenitra au Maroc. Confirmée par l'Onhym,  la découverte, modeste, pourrait faire l'objet d'une exploitation.

Maroc : Circle Oil découvre un petit gisement de gaz exploitable au nord-est de Kenitra © circleoil

Les entreprises citées

A suivre. Les résultats préliminaires de forage du puits KSR-12 dans le permis Sebou onshore situé dans le bassin du Gharb au nord de Kénitra confirment la présence "significative" de gaz rencontré sur deux niveaux différents selon un communiqué de Circle Oil daté du 22 décembre.

Cette société irlandaise mène l’exploration du site en partenariat avec l’Onhym, l’Office public marocain des hydrocarbures qui détient, selon la loi, 25% du projet. Le site se situe près de la petite ville agricole de Mechra Bel Ksiri, à 70 km au nord-est de la cité côtière Kenitra.

Selon l’Office, les indices préliminaires ont été confirmés suite à l’analyse diagraphique qui a mis en évidence deux intervalles gaziers avec des niveaux de pression qui pourraient rendre possible une exploitation des réserves à l’échelle locale contribuant à l’approvisionnement en gaz naturel des industries de la région.

Dans une première couche géologique dite "Main hoot" testée pendant 8 heures, la quantité de gaz estimée équivaut à 8,09 millions de pieds cube / jour, selon Circle Oil. Un second test sur la couche dite "Upper hoot" a produit l’équivalent de 2,32 millions de pieds cube / jour pendant 10 heures. Le puits correspondant au profil "Main Hoot", "sera équipé pour une future production", toujours selon Circle Oil.

"Nous sommes ravis des résultats du puits KSR12 qui a rencontré le plus grand profil gazier à ce jour de nos puits de Sebou. Nous pensons que ce puits va ajouter des volumes significatifs à nos réserves pour une production potentielle de gaz et à des prix non sujets aux variations des prix du pétrole." a déclaré Chris Green, le directeur général de Circle Oil.

Mais le groupe n’a pas indiqué le montant estimé des réserves du site.

A la différence de son voisin algérien, le Maroc est quasiment dépourvu de ressources en hydrocarbures mais plusieurs compagnies, pour la plupart des "juniors" y conduisent des explorations.

KSR-12 est le troisième des 6 puits programmés par Circle Oil cette année sur les permis de Sebou et Lalla Mimouna, situé plus au nord.

Une nouvelle plateforme de forage devait d’ailleurs être acheminée ces dernières semaines sur ce site de Lalla Mimouna mais n’a pu l’être en raison des mauvaises conditions météorologiques et de la dégradation des routes. Le "rig" a donc été installé sur le forage dit Sebou KAB-1 bis, un site qui a déjà été foré. KAB-1 a été abandonné pour des raisons techniques mais avait révélé des indices de gaz. La plateforme KAB-1 sera déplacée à Lalla Mimouna LAM-1 quand les conditions le permettront, précise Circle Oil.

PRODUCTION GAZIÈRE DANS LE GHARB

Cette petite compagnie irlandaise cotée au marché AIM non régulé de Londres a enregistré un chiffre d’affaires de 47,8 millions de dollars. Opérant également en Tunisie ou en Egypte, elle est présente au Maroc depuis 2006. Elle y a déjà des découvertes à son actif et même de la production gazière dans le Gharb.

Selon le rapport annuel 2013 de Circle Oil, sa production marocaine (dirigée vers des industries locales) se faisait en mai 2014 au rythme de 7 millions de pied cube par jour (dont 5,25 lui revenant). A titre indicatif, cela représente 200 000 mètres cube par jour ou encore un ryhtme de 73 millions de mètres cube par an.

Un chiffre à comparer à la consommation marocaine qui s’est élevée en 2014 à 900 millions de mètres cube, selon les données du Plan national marocain de développement du gaz naturel liquéfié, exposé voilà quelques jours par Abdelkader Amara, ministre de l'Energie. Ce plan prévoit de faire passer la consommation nationale de gaz naturel à 9 milliards de m3 d’ici à 2025, mais essentiellement via l’importation de GNL dans un terminal à construire.

A noter enfin que de tests positifs de découverte de gaz naturel au nord de Kénitra avaient déjà fait l'objet d'annonces début octobre par Circle Oil. Ils concernaient le forage du puits CGD-12 d’une profondeur de 1 232 m démarré fin août.

Petit à petit l’oiseau fait son nid.

Nasser Djama et Pierre-Olivier Rouaud

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle