Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Maroc : Centrale Danone, rentabilité à la hausse malgré une performance commerciale décevante

,

Publié le

La filiale du groupe Danone au Maroc, Centrale Danone a enregistré en 2015 un résultat net part du groupe (RNPG) en augmentation de 28,7% parallèlement à une baisse de son chiffre d'affaires.  Le laitier reste confiant quant à ses perspectives de croissance à moyen terme malgré un contexte de marché difficile.

Maroc : Centrale Danone, rentabilité à la hausse malgré une performance commerciale décevante © dr

Optimiste, le groupe laitier Centrale Danone annonce rester "confiant dans ses perspectives de croissance à moyen terme, et poursuivra ses investissements". Une position affirmée lors de la publication des résultats annuels 2015 le 1er avril.

Le groupe s'appuie sur un résultat net part du groupe (RNPG) 2015 qui s'est envolé de 28,7% à 53 millions de dirhams soit environ 4,8 millions d'euros (1000 dirhams = 92 euros). En raison notamment de l’amélioration de l’excédent brut d'exploitation (EBE) de 31,7 millions de dirhams. Ce dernier s'est élevé à 641 millions de dirhams, en croissance de 5,2% grâce entre autre à la "baisse des coûts matières" indique le groupe laitier français dans son communiqué.

Cependant, les ventes en retrait trahissent un contexte de marché difficile car le chiffre d’affaires consolidé 2015 lui, est ressorti en baisse de 4,2% à 6,7 milliards de dirhams. Pour la filiale du groupe français, ce recul s'explique notamment par "la baisse des ventes des filiales liées à l’activité de commercialisation des génisses, ainsi qu’à la continuité du déclin de l’ensemble de la catégorie du lait affectée par une baisse de la consommation".

Pour rappel, les résultats 2014 présentaient une situation presque inverse. Le chiffre d'affaires consolidé était en légère augmentation de 0,5% à 7,04 milliards de dirhams. De son côté, l'excédent brut d'exploitation avait plongé de 35,4% à 610 millions de dirhams.

Présent au Maroc depuis 1953, le groupe français domine le marché local dans les produits laitiers une part de marché de 60%. Au royaume, Centrale Danone travaille par ailleurs avec 120 000 éleveurs et déclare desservir 75 000 points de ventes.

Sur le marché marocain, loin derrière les 60% de part de marché de Centrale Danone, arrive Copag avec 20% de parts de marché qui commercialise la marque Jaouda et Safilait connu pour sa marque Jibal, troisième opérateur laitier qui détient 7% du marché du lait de consommation. A cela s'ajoute notamment Chergui, (Les Domaines, société détenue par la famille royale).

Longtemps filiale commune de Danone et de la SNI (holding privée de la famille royale), la société marocaine est désormais entre les mains du groupe français. La compagnie Gervais Danone avait acquis, le 10 décembre 2015 auprès de la SNI, holding de la famille royale, 471 000 actions représentant 5% du capital et des droits de vote de Centrale Danone cotée à Casablanca.

Gervais Danone détient à la suite de cette opération 99,72% des parts de Centrale Danone. Ce franchissement à la hausse du seuil de 95% du capital de Centrale Danone avait alors obligé Danone, conformément à la réglementation boursière, de lancer une offre publique de retrait (OPR).

Ainsi, le 9 mars, sur les 389 878 titres visés par l’offre publique de retrait (OPR) visant les actions Centrale Danone, 363 493 titres ont été présentés par 105 apporteurs d’actions, soit un taux de participation de 93,23%, selon l’autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC). La capitalisation boursière de Centrale Danone s'élève à 10,6 milliards de dirhams début avril soit environ 970 millions d'euros. Le groupe Centrale Danone a précisé à ce sujet ne pas avoir l’intention de demander la radiation de la cote des actions Centrale Danone à l’issue de cette OPR. Ce serait, en effet, un coup dur de plus pour la bourse de Casablanca qui a vu ces dernières années le nombre de retrait de la cote se multiplier.
N.D.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle