Environnement

Maroc : 75 millions d'euros de prêt de la Banque européenne d'investissement pour l'Office de l'eau

, , , ,

Publié le

La BEI vient d'accorder un prêt de 75 millions d'euros à l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) du Maroc destiné à moderniser ses réseaux d'eau et d'assainissement.

Maroc : 75 millions d'euros de prêt de la Banque européenne d'investissement pour l'Office de l'eau © D.R.

Du liquide pour l'eau. La BEI vient d'annoncer la conclusion d'un accord de prêt de 75 millions d'euros en faveur de l'Office National de l’électricité et de l’eau potable du Maroc.

Il s'agit de renforcer la capacité des réseaux de production, de distribution et d’assainissement de l’eau. Ce financement a fait l'objet d'une signature lundi 28 septembre à Rabat en présence de Charafat Afilal, ministre déléguée de l’Eau, El Azami Drissi, ministre délégué chargé du Budget, Rupert Joy, ambassadeur de l'Union Européenne au Maroc, Román Escolano, vice-président de la BEI et d'Ali Fassi Fihri, directeur général de l’ONEE.

"Axé sur la performance et la fiabilité du réseau, ce financement soutiendra plusieurs investissements de petite dimension, l’objectif étant d’améliorer, de remettre à neuf et d’optimiser les infrastructures de production, de distribution et d'assainissement de l'eau sur l'ensemble du territoire marocain. Avec à la clef, une réduction significative des pertes d’eau", indique un communiqué de la BEI.

Un soutien financier bienvenu pour l'ONEE confronté ces dernières années à d'importants problèmes budgétaires et qui a fait l'objet l'an dernier d'un plan de sauvetage de 4 milliards d'euros sur trois ans.

Autrefois distincts, les offices de l'électricité et de l'eau ont fusionné en avril 2012, mais cela n'a rien changé à leurs difficultés récurrentes liés à la vente à perte d'électricité et aux importants programmes d'investissement que ce groupe public doit conduire pour suivre l'augmentation de la consommation d'eau et d'électricité ou mettre à niveau le pays en matière d'assainissement.

L'ONEE doit notamment mettre en application depuis 2005 le Programme national d’assainissement liquide et d’épuration des eaux usées prévoyant la construction de dizaines de stations d'épuration. Au Maroc, le taux d'assainissement des eaux usées urbaines de seulement 5% en 2005 est passé à 28% en 2012 et doit atteindre 60% en 2020 puis100% en 2030, selon ce plan

Le prêt de la BEI s’inscrit selon le communiqué de la banque "dans la droite ligne des priorités du mandat extérieur de l’Union européenne et de la stratégie nationale marocaine 2012-2016, pour un accès équitable de la population aux services de base et une modernisation des infrastructures prioritaires".

La BEI, une institution de l'Union européenne rappelle qu'elle a déjà consacré près de 6,7 milliards d’euros d’investissements à l’appui de projets au Maroc dans l’énergie, les transports, l’eau, l’éducation, la santé, le logement social, l’industrie ou encore l’innovation.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte