Electronique

Marie-Noëlle Semeria quitte la direction du Leti pour Total

Ridha Loukil , , , ,

Publié le

Marie-Noëlle Semeria, qui dirige le Leti depuis 3 ans, est sur le départ. Elle va prendre la direction technique de Total. Son successeur n’est pas encore désigné.

Marie-Noëlle Semeria quitte la direction du Leti pour Total
Marie-Noëlle Semeria
© Stéphanie Jayet

Changement en perspective à la tête du Leti. Marie-Noëlle Semeria, qui dirige le laboratoire d’électronique et des technologies de l’information du CEA à Grenoble, est sur le départ. Elle va rejoindre le groupe Total au poste de directrice technique (Chief Technology Officer).

10 ans d'expérience dans l'industrie

Docteur en physique, diplômée de l’Université Joseph Fourier, Marie-Noëlle Semeria a rejoint le Leti en 1996 après dix ans d’expérience dans l’industrie, d’abord chez Sagem où elle a transféré et mis en production des technologies magnétiques de stockage de données, puis chez la start-up Pixtech comme architecte des écrans plats émissifs. De 2012 à octobre 2014, elle a été Directrice Scientifique de CEA Tech, la branche de recherche du CEA dédiée à l’industrie. Après différents postes à responsabilité en microélectronique, elle a pris en octobre 2014 la direction du Leti en succession à Laurent Malier, parti diriger la recherche de STMicroelectronics à Grenoble.

Durant sa direction,  Marie-Noëlle Semeria s’est employée à rénover le Leti, redynamiser les partenariats avec les industriels et dépoussiérer la communication de l’institut pour faire prévaloir auprès des pouvoirs publics sa contribution à la compétitivité de l’industrie française. Récemment, elle a travaillé en duo avec Paul Boudre, directeur général de Soitec, leader des plaques de silicium sur isolant, pour construire le futur plan européen d’intérêt commun majeur (IPCEI) sur la microélectronique. Avec pour maître mot : défendre la souveraineté française et européenne via la maitrise de la prochaine génération de technologies de puces électroniques essentielle à des secteurs économiques clés, comme l’automobile, l’aérospatial, l’énergie, la santé ou défense. Elle quitte le Léti à  un moment pivot où la technologie française de puces FD-SOI née dans son laboratoire commence enfin à rencontrer le succès.

Son successeur reste à désigner

Marie-Noëlle Semeria est par ailleurs membre de la Société Française et de la Société Européenne de Physique, du Comité national du CNRS et du Conseil supérieur de la Recherche et de la Technologie. Depuis septembre 2014, elle assure la présidence de l’Association des Instituts Carnot.  Une fonction qu’elle devra céder à son successeur à la tête du Leti, qui n’est pas encore désigné.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte