Marges arrières : Sarkozy monte au créneau

Partager

Après avoir annoncé vouloir « faire baisser les prix de détail », Nicolas Sarkozy vient de préciser sa pensée. Répondant aux questions du député UMP de Haute-Saône Michel Raison, le ministre de l'Economie a indiqué qu'il allait organiser une série de réunions, « dans les toutes prochaines semaines », avec tous les acteurs concernés par les marges arrières. Il ne s'agit pas de trouver des coupables, mais plutôt de trouver des solutions et rendre du pouvoir d'achat aux français » a-t-il précisé.

Le ministre de l'Economie a par ailleurs souligné « qu'à la différence de ce qui s'est produit dans un passé relativement récent, nous n'allons pas nous contenter d'organiser des colloques pour régler le problème ».

La hausse artificielle des prix de produits de grandes marques, plus rapide que l'inflation, est en effet entraînée depuis plusieurs année par la hausse continue des marges arrières encaissées par les distributeurs en échanges de services réels ou supposés. En 2003, celles-ci ont atteint en moyenne 32.2 % du prix de vente d'un produit.

Ce dossier épineux n'avait pu être réglé par Xavier Dutreil, l'ex secrétaire d'Etat aux PME et au Commerce. La circulaire qui portait son nom, censé redonner un peu de souplesse dans les négociations entre distributeurs et producteurs n'avait pas atteint son but.

Yves Dougin

Partager

NEWSLETTER Agroalimentaire
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS