Marge en hausse mais dépréciation prévue sur l'A380 pour Air France-KLM

La marge d'exploitation d'Air France-KLM a augmenté d'un demi-point au deuxième trimestre, a annoncé le groupe franco-néerlandais le 31 juillet. Celui-ci prévoit cependant une dépréciation de 400 millions d'euros, en lien avec l'arrêt de production de l'A380.

Partager
Marge en hausse mais dépréciation prévue sur l'A380 pour Air France-KLM
Air France-KLM a annoncé une amélioration d'un demi-point de sa marge d'exploitation au deuxième trimestre.

Air France-KLM a annoncé mercredi 31 juillet une amélioration d'un demi-point de sa marge d'exploitation au deuxième trimestre, mais prévoit une dépréciation de 400 millions d'euros liée à la sortie anticipée des A380 de la flotte d'Air France d'ici l'été 2022.

Le groupe franco-néerlandais a annoncé le 30 juillet cet abandon du très gros porteur, ainsi qu'une commande ferme de 60 A220-300 de 150 sièges pour un montant estimé à 5,5 milliards de dollars (4,9 milliards d'euros) au prix catalogue, à laquelle s'ajoutent 30 options et 30 droits d'acquisition.

La charge pour dépréciation d'actifs liée à la sortie des A380 avant la fin de leur vie économique sera soit passée en une seule fois, soit étalée sur la durée d’exploitation des avions, a dit le directeur financier, Frédéric Gagey, à des journalistes.

Un bénéfice d'exploitation en hausse de 54 millions d'euros

Air France-KLM, qui a confirmé tous ses objectifs annuels, a dégagé au deuxième trimestre un bénéfice d'exploitation en hausse de 54 millions d'euros à 400 millions, soit une marge de 5,7%, grâce à un comparatif favorable avec la période correspondante de 2018 marquée par des grèves chez Air France.

Le groupe a également amélioré de 0,8% la recette unitaire à change constant pour son activité de passagers grâce à une réduction des capacités du secteur aérien, notamment en Amérique du Nord, mais Frédéric Gagey a indiqué qu'elles étaient attendues stables au troisième trimestre.

Les coefficients de réservation sur le long-courrier sont en stagnation en juillet tandis que les ventes pour août laissent pour l'instant envisager une baisse et celles pour septembre une hausse équivalente, donnant une évolution à ce stade plutôt neutre sur le trimestre en cours, a-t-il expliqué.

Avec Reuters (Cyril Altmeyer, édité par Bertrand Boucey)

0 Commentaire

Marge en hausse mais dépréciation prévue sur l'A380 pour Air France-KLM

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS