Marché de l'informatique : Syntec confirme un « retour progressif à la normale »

Après l'« annus horribilis » de 2009, les marchés des logiciels, du conseil et des services informatiques devraient sortir du rouge en 2010 et enregistrer une « petite » croissance de 1%, selon Syntec numérique. La croissance devrait être moins timide en 2011, sans pour autant revenir aux niveaux atteints avant la crise.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Marché de l'informatique : Syntec confirme un « retour progressif à la normale »

Fidèle à la tradition, Syntec informatique - qui vient de se rebaptiser Syntec numérique pour mieux représenter la diversité des métiers de ses adhérents - vient de livrer ses dernières estimations sur l'évolution du marché français des logiciels, du conseil et des services informatiques. La chambre syndicale semble moins inquiète que l'an dernier. Mais elle conserve un petit moral et confirme ses prévisions d'une croissance « molle » de 1% du marché en 2010, encore loin de compenser la débâcle de 2009 (marquée par une baisse de 4% des revenus générés).

Dans le détail, Syntec numérique prévoit une reprise disparate par secteur. Les éditeurs et les sociétés de conseil en technologies en seront les principaux bénéficiaires cette année, avec des niveaux de croissance atteignant respectivement 2%. En revanche, la reprise devrait être beaucoup plus timorée pour les secteurs du conseil et des services informatiques (+0,5%). Et ce, malgré des « signes de stabilisation » et des activités de services soutenues par l’externalisation.

Les logiciels profitent du Saas

Concernant les logiciels, les prévisions de Syntec numérique sont proches de celles du cabinet CXP et de l'Afdel (Association française des éditeurs de logiciels), lesquels tablent sur deux points de croissance en 2010 (pour les licences, la maintenance et le support). Dans ce secteur, « la hausse sera plus forte sur les logiciels d'infrastructure et les outils (décisionnel, intégration de données, sécurité, virtualisation...) que sur les applications (gestion des ressources humaines, logistique...), selon Dominique Dupuis, analyste au cabinet d'études CXP.

Pour elle, « la période est propice aux services en ligne de type SaaS [Software as a Service] pour lesquels on constate en ce moment un vrai démarrage ». Et certains applicatifs - comme les logiciels de gestion de la relation client ou des ressources humaines - « sont déjà très impactés par ce nouveau modèle locatif ». Les sociétés de services informatiques ne sont pas épargnées par cette lame de fond. Pourquoi ? « Les services en ligne, mutualisés et très standardisés, échappent aux intégrateurs et aux SSII, qui vont devoir entièrement repenser leurs activités », confie l'analyste.

Le marché de l'informatique reviendra-t-il un jour aux niveaux de croissance d'avant la crise (+5% en 2008) ? « Nul ne le sait pour l'instant en ce qui concerne les logiciels », conclut Dominique Dupuis. De son côté, Syntec numérique reste prudent : « Les re?sultats de l’enque?te Syntec nume?rique et IDC laissent pre?sager une croissance de l’ordre de 3% pour le secteur en 2011 ».

Christophe Dutheil

((photo))
Syntec numérique
DR

Partager

NEWSLETTER Innovation
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS