Quotidien des Usines

Manurhin fournit à nouveau l’armée française

,

Publié le

L’entreprise de construction de machines-outils Manurhin à Mulhouse (Haut-Rhin) renoue avec la Défense nationale. Dans le cadre d’un consortium établi avec Thalès et le breton NobelSport, spécialiste des munitions de chasse, Manurhin est appelé à équiper tout l’appareillage technique d’une nouvelle usine à construire dans le Finistère à Pont-de-Buis, pour fournir 100 millions de cartouches par an à l’armée.

Manurhin fournit à nouveau l’armée française
Manurhin
© sabbathmusic1 - Flickr - c.c.

Manurhin redevient fournisseur de l’armée française. La PME mulhousienne (160 salariés, 31 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2016) fait partie d’un consortium avec Thalès et NobelSport pour fournir 100 millions de cartouches à terme à la Défense nationale. Pour Manurhin, il s’agit d’un contrat qui sera compris entre 30 et 60 millions d’euros, et d’un retour aux sources, puisque le constructeur de machines-outils a fourni des équipements emblématiques de l’armée. Le contrat prévoit la fourniture de la totalité des équipements industriels d’une usine à construire à Pont-de-Buis, dans le Finistère, sur le site de NobelSport.

Selon Remy Thannberger, PDG de l’entreprise, ce consortium créé sous l’égide de l’Etat est "très significatif au plan économique et plus encore en termes d’image. Nos solutions industrielles permettent à l’entreprise de fournir 100 % des équipements de la future usine qui sera implantée en Bretagne", annonce le dirigeant, qui a repris ce qui restait de l’entreprise en 2010.

Bras de fer financier

Cette annonce représente aussi une immense bouffée d’oxygène pour la PME, qui sort d’une année 2016 difficile, avec un chiffre d’affaires en chute de 49 % par rapport à 2015. Rémy Thannberger a engagé un bras de fer avec les banques françaises et notamment Bpifrance, qu’il a publiquement accusé d’une frilosité excessive. Manurhin exporte pour l’heure 100 % de sa production, notamment vers des pays jugés peu fiables par des organismes financiers.

"J’espère que l'intégration de Manurhin dans ce consortium va convaincre les financeurs de nous permettre de garantir la livraison de cette commande en faveur de la Défense nationale. Il serait quand même incompréhensible de devoir faire appel à des banques étrangères pour garantir le financement de cette commande de l’Etat français", indique Rémy Thannberger.

Manurhin a notamment fourni l’armée française avec le revolver MR 73, souvent désigné par ne nom de son constructeur ainsi que des missiles anti-char. Des crises successives ont conduit la PME au bord de la disparition, jusqu’au rachat par Rémy Thannberger, connu pour son expérience dans le domaine financier.

Didier Bonnet

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte