Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Manuel Valls chez Air France : "Rien ne peut justifier de tels agissements"

Astrid Gouzik ,

Publié le

Vu sur le web Le Premier ministre Manuel Valls s'est rendu au siège d'Air France, à Roissy, ce mardi 6 octobre. Il a rencontré Xavier Broseta, le DRH de la compagnie aérienne, agressé la veille lors d'un comité central d'entreprise sous tension.

 

"Rien ne peut justifier de tels agissements." Le message de Manuel Valls, en visite au siège d'Air France à Roissy, est ferme, au lendemain de l'agression de dirigeants du groupe. "Ces agissement sont l'oeuvre de voyous", a-t-il déclaré devant les caméras de BFM TV. 

Lundi 5 octobre, lors d'un comité central d'entreprise (CCE), la direction d'Air France a précisé les contours de son plan de restructuration : 2900 postes seraient menacés. Mais la réunion a été interrompue après que des centaines de salariés ont envahi le siège de la compagnie aérienne. Le DRH et le directeur d'Air France à Orly ont dû être évacués après avoir subi des violences physiques. 

S'adressant à Xavier Broseta, le DRH d'Air France agressé la veille, le Premier ministre a déclaré : "Il ne faut pas mélanger toutes les violences. Un conflit, une difficulté dans le dialogue social, la difficulté d'une entreprise, ce sont malheureusement des choses qui arrivent et il faut les surmonter collectivement. S'en prendre à un homme, chercher à l'humilier, ça c'est intolérable, c'est intolérable! On met en cause nos valeurs, et il faut une condamnation très forte."

"L'Etat assume et assumera ses responsabilités. Mais la solution pour Air France vient d'abord de l'entreprise elle-même", a estimé le Premier ministre. 

 


Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

06/10/2015 - 19h11 -

Alors il s'est passé quoi exactement ? Parce que moi j'ai cru qu'il s'agissait de chemises déchirées, que s'est-il passé exactement ? Là on dirait une sorte de Guantanamo-bis.
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle