Transports

Manuel Valls accélère le Grand Paris Express

, ,

Publié le

A l’occasion d’un discours à Créteil, quelques minues après un conseil interministériel, le Premier ministre Manuel Valls a réaffirmé le 13 octobre l’engagement de l’Etat dans la réalisation du Grand Paris Express.

Le Premier ministre Manuel Valls ne veut pas laisser le projet du Grand Paris s’enliser. Lundi 13 octobre, il a réuni un conseil interministériel associant les ministres et secrétaires d’Etat concernés par les transports, le logement et le développement économique. Il a ainsi tenu sa promesse du 9 juillet dernier, faite à l’occasion de la présentation de la feuille de route de la "région capitale". Tout juste sorti de cette réunion, il s’est rendu à Créteil-l’Echat (Val-de-Marne), l’une des gares du futur Grand Paris Express. Il y a réaffirmé sa volonté d’accélérer certains projets de cette future ligne de métro circulaire au niveau de la première couronne, ainsi que la prolongation et la modernisation de certaines lignes existantes.

140 millions d’euros de recettes nouvelles

La question du financement reste épineuse. Il fallait trouver 140 millions par an pour le budget de la Région. L’augmentation de la taxe de séjour retoquée par le ministre des Affaires étrangères en tant que ministre de tutelle du secrétariat d’Etat chargé du tourisme repoussait la résolution de ce problème. Manuel Valls a indiqué que "la Région Ile-de-France se verra affecter, dans le cadre de la loi de finances pour 2015, 140 millions d’euros de recettes nouvelles", sans ajouter de précision supplémentaire. Une augmentation des taxes sur les bureaux pour les entreprises disposants de parkings, avec des taux plus importants pour celles se trouvant dans les zones bien desservies par les transports en commun avait été évoquée. Une piste qui n’a été ni confirmée, ni infirmée.

Fin des travaux confirmée pour 2024

Le Premier ministre a également affirmé la sanctuarisation des 1,4 milliard prévu par l’Etat dans le cadre du contrat de plan entre l’Etat et la Région pour les années 2015-2020 : "l’Etat a décidé de mobiliser des financements sans précédent. […]. Je vous confirme que l’Etat apportera 1,4 milliard d’euros à la mise en œuvre du plan de mobilisation sur la période 2015-2020." Il a enfin confirmé l’accélération du prolongement de la ligne 14 jusqu’à Orly, la création de la ligne en direction de Roissy et a avancé l’objectif de l’achèvement du Grand Paris Express à 2024, au lieu de 2027. Le rendez-vous est pris.

Patrice Desmedt

Le Grand Paris prévu pour 2025 :

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte