Manitou augmente son chiffre d’affaires mais comprime ses marges

Avec une progression de 12 % de son chiffre d’affaires en 2012, le fabricant français d’engins de manutention Manitou repart de l’avant. Mais des soucis industriels et la concurrence accrue pèsent sur la marge opérationnelle.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Manitou augmente son chiffre d’affaires mais comprime ses marges

Le fabricant français d’engins de chantier Manitou annonce un chiffre d’affaires 2012 de 1 265 millions d’euros, en hausse de 12 % par rapport celui de 2011. Après un fléchissement des prises de commandes au cours du troisième trimestre 2012, celles-ci sont reparties à la hausse au dernier trimestre. Un indicateur qui donne un certain optimisme aux dirigeants de Manitou, dans un contexte difficile à plus d’un titre. L’activité reste très volatile et contraint l’entreprise à une réactivité maximum. Une réactivité mise à mal par des problèmes d’alertes qualité sur certains composants clés, dont l’impact technique et financier n’est pas encore totalement évalué. Ces difficultés, ajoutées à une concurrence accrue, aboutissent à une réduction des marges. La marge opérationnelle devrait passer de 5 % à 4 %. Les réels efforts réalisés par Manitou ne sont pas, pour l’instant, récompensés dans la brutalité des chiffres. Avec les incertitudes pesant sur 2013, Manitou reste prudent et prévoit une stabilisation du chiffre d’affaires.

Dans le détail géographique de l’activité, le continent américain marque une très nette reprise (+ 40 % de chiffre d’affaires) comme la région Asie-Pacifique-Afrique-Moyen-Orient (+30 %). L’Europe du Nord progresse moins fortement (+12 %), alors que l’Europe du Sud marque une baisse de 4 %. Et parmi les trois secteurs de Manitou, la division Compact Equipment se distingue avec une progression de 30 % à 245,2 millions d’euros, portée par l’activité en Amérique du Nord. La division Manutention tout terrain, de loin la plus importante avec 856,6 millions d’euros, est aussi la moins dynamique (+8 %), alors que la division Manutention industrielle voit son chiffre d’affaires augmenter de 11 %, à 162,9 millions d’euros.

Patrice Desmedt

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS