Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Energie

Managers de transition: des cadres aguerris

,

Publié le

Managers de transition: des cadres aguerris © Speich F

Ils ont mauvaise réputation, car on les identifie souvent à des espèces de mercenaires sans foi ni loi. Ils ? Ce sont les managers de transition, des professionnels aguerris, entre le pompier volant et le héros de «Mission impossible». Une sorte d’intérim très haut de gamme pour cadres dirigeants. En effet, le qualificatif de managers de transition n’est pas attaché à un statut ou à un type de contrat. Si certains sont salariés par des sociétés d’intérim spécialisés sur ce créneau, d’autres se font payer en honoraires ou recourent au portage salarial.

Les missions proposées sont, elles aussi, variées, allant de la restructuration au remplacement au pied levé d’un homme clé, en passant par le développement d’une usine ou la remise à niveau d’un site avant sa vente. Point commun de ces opérations ? Elles exigent l’entrée en action d’un manager aguerri. « Les managers de transition n’ont plus envie de s’inscrire dans la durée. Ils ne veulent plus rentrer dans l’aspect politicien de la vie en entreprise », assure Bertrand Foujols, le directeur associé de Boyden Interim Management.

Ce que confirme Ignazio di Vincenzo: «C’est une très bonne formule, où l’on valorise notre expérience, tout en changeant d’horizon régulièrement. C’est très amusant dans une situation donnée de rechercher les situations similaires qu’on a connues.» Actuellement à la tête d’un site de production de 300 personnes, il est chargé d’améliorer la productivité du site et de réduire le nombre de pièces au rebut.

Pour décrocher une mission, il faut être libre très rapidement, car le manager de transition répond toujours à un besoin urgent. Conséquence: les missions sont très bien rémunérées. Quand l’urgence est là, la contrainte financière est d’autant moins forte que la durée du contrat est limitée. En ce moment, Boyden, qui reçoit une cinquantaine de CV par semaine pour 50 missions à pourvoir par an, cherche un manager pour une mission au nord de l’Inde. Avis aux globe-trotters...

Un homme de missions

Ignazio di Vincenzo, 60 ans, est manager de transition depuis quatre ans. Appréciant la variété des missions proposées, il compte continuer quelques années. Il a assuré la fermeture de l’usine Linpac de Tarascon dans les Bouches-du-Rhône (photo). Une expérience hors normes, puisqu’il a été séquestré par des salariés. Le management de transition n’est pas (toujours) un long fleuve tranquille.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle