[Management] "Quand il négocie son départ, un cadre doit être créatif"

Trop souvent, quand ils négocient leur départ, les cadres n’abordent que les questions financières. Pourtant, ils peuvent obtenir d’autres aides, qui les aideront à rebondir. Les conseils de Marie-Pierre Cottier, ancienne DRH de grands groupes industriels, fondatrice du cabinet Eminence RH.

 

Partager
[Management]

L'Usine Nouvelle - Que vous a appris votre expérience de DRH sur la meilleure façon de négocier un départ ?

Marie-Pierre Cottier- Le salarié qui part doit retrouver un travail. Sa réputation professionnelle est donc importante. Il doit obtenir un départ à l’amiable, sans contentieux. Les contrôles de références professionnelles sont devenus systématiques et un départ conflictuel est toujours connu, dans un même milieu professionnel ou une région. Passer aux prud'hommes peut être long et gênant quand on vous demande, au cours d’un recrutement, dans quel contexte vous êtes parti. Alors que quand vous répondez que vous avez correctement négocié votre départ, cela rassure le recruteur. Et se battre pour son avenir, c’est reprendre la main sur sa situation et ne pas laisser d’autres décider à votre place. C’est aussi dégager de l’énergie pour se projeter vers l’avenir. Mon premier conseil est de gérer son départ de façon professionnelle.

Par quoi doit commencer le candidat au départ ?

Par rendre ses demandes légitimes, en s’interrogeant: "En quoi la situation que je vis me pose-t-elle un préjudice ? Si l’entreprise n’a plus besoin de mes services, elle doit assumer sa responsabilité. Si elle n’a rien à me reprocher, mais que je ne suis plus en phase avec ses projets, elle doit m’accompagner". Et là, le salarié doit être au clair sur sa propre situation, sur ce qu’il veut et ce qu’il ne veut pas, sur ses marges de manœuvre. Et se projeter sur l’étape d’après.

En fonction de ses projets, il saura identifier en quoi l’entreprise peut l’aider. S’il s’agit de retrouver du travail, elle peut lui proposer de l’outplacement. S’il s’agit de bifurquer vers un nouveau projet, qui nécessite des compétences que n’a pas le salarié, elle peut le former. S’il s’agit de créer une entreprise, l’aspect financier peut l’emporter.

Que faire quand les discussions achoppent sur l’aspect financier ?

L’entreprise qui bloque sur les questions financières peut être ouverte à d’autres formes d’accompagnement. A partir du moment où employeur et salarié partagent un constat sur la situation, l’employeur doit assumer sa responsabilité et aider le salarié. Et le cadre a tout intérêt à ne pas bloquer sur les questions financières et à proposer d’autres pistes. Il peut par exemple négocier le moment de son départ. J’ai l’exemple d’un directeur prévenu par son entreprise qu’elle lui demanderait de partir un mois plus tard, et ferait les choses correctement, financièrement. Il ne se sentait pas prêt, avait besoin de temps pour prévenir sa famille et ne pas donner l’impression aux 80 personnes de son équipe d’être viré comme un malpropre. Il a négocié non seulement son indemnité mais aussi la date de son départ, plus lointaine. Sorti de la direction, il est devenu chef de projet, ce qui lui a permis de travailler encore un moment dans l’entreprise, le temps de réfléchir à son avenir. Quand l’entreprise refuse, le cadre doit identifier ses marges de manœuvre, être créatif pour redonner l’occasion à l’entreprise de dire oui…

Est-ce que parfois vous dissuadez un cadre de quitter l’entreprise ?

Souvent, un salarié mal dans son poste ne pense qu’à en partir, alors qu’un repositionnement interne est parfois possible. Je le questionne, lui donne des pistes, le pousse à trouver des alliés en interne. Un jeune cadre de retour d’expatriation ne trouvait plus sa place dans l’entreprise. Il s’est retrouvé avec moins de responsabilités, d’autonomie, et pensait retrouver facilement ailleurs. Après plusieurs années à l’étranger, ce n’est pas vrai. Je l’ai envoyé chez un chasseur de tête pour qu’il connaisse son positionnement par rapport au marché. Ca l’a aidé à prendre du recul et à se poser les bonnes questions sur ce qu’il recherchait dans son travail. Aux dernières nouvelles, il est toujours dans son entreprise.

Propos recueillis par Cécile Maillard

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 03/10/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - PARIS HABITAT OPH

Refonte du paramétrage et de la donnée du SIRH HR Access

DATE DE REPONSE 11/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS