Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Managem : "Pas d'ouverture du capital pour l'instant" selon Abdelaziz Abarro, PDG du groupe minier marocain

, ,

Publié le

Le groupe minier marocain Managem a publié des résultats 2013 en hausse malgré une tendance baissière des cours des métaux et du dollar. L'Usine Nouvelle a demandé à son PDG, Abdelaziz Abarro de commenter ces chiffres et de présenter les projets pour 2014 de la filiale à 80% de la SNI, holding de la famille royale du Maroc.

Managem : Pas d'ouverture du capital pour l'instant selon Abdelaziz Abarro, PDG du groupe minier marocain
Abdelaziz Abarro, président directeur général du grpoupe Managem
© managem

L'Usine Nouvelle : Votre groupe a annoncé un chiffre d'affaires 2013 en hausse de 7% à 3,7 milliards de dirhams (335 millions d'euros) et un résultat d'exploitaiton de 1,5 milliard de dirhams en progrès de 11% . A quoi sont du ces chiffres ?

Abdelaziz Abarro : L’année 2013 a connu une conjoncture économique défavorable due notamment à une baisse des cours des métaux et du dollar. Les performances opérationnelles réalisées sur les coûts et le démarrage de nouveaux projets ont permis au groupe de compenser cette baisse et de générer une progression importante des résultats. Par ailleurs, le groupe a continué sa stratégie de développement avec un programme d’investissements de plus de 1,4 milliard de dirhams (124,3 millions d'euros) pour assurer le lancement des nouveaux projets [520 millions de dirhams] et la continuité de notre programme d’exploration.

Ces programmes ont-ils été à la hauteur de vos attentes ?

L’exploration revêt une importance capitale car elle conditionne le développement du groupe. Nous détenons des permis dans plusieurs pays en Afrique et travaillons sur différents projets d’exploration. En 2013, nous avons investi en exploration 450 millions de dirhams (39,9 millions d'euros) qui nous ont permis d’améliorer notre portefeuille de ressources et de réserves minières. La durée de vie de nos exploitations actuelles a pu être rallongée d’environ deux années supplémentaires pour découvrir de nouvelles ressources et alimenter de nouveaux projets de développement.

Quelles sont les sociétés partenaires qui aident Managem dans les phases d’étude et d’exploration ?

Nous sommes un groupe intégré. Nous disposons de nos propres structures d’exploration, d’ingénierie et de recherche et de développement. 

La répartition du capital
SNI : 81,42%, divers actionnaires :12,53%, Caisse interprofessionnelle marocaine de retraite: 6,03%
(données au 20/03)

 

Comment le financement des investissements a-t-il été réalisé ?

Grâce à des ressources propres en partie, mais aussi grâce à l’appui de nos partenaires financiers extérieurs, avec différents modèles de financement (project financing, etc), auprès d’institutions financières marocaines ou internationales. En général, le recours à l’endettement peut atteindre 50% à 60% du CAPEX (dépenses d'investissement de capital NDLR). Par ailleurs, les efforts que déploie le groupe sont récompensés par la confiance que lui accordent ses actionnaires. La réussite de notre introduction en bourse (11/07/2000 NDLR) et l’augmentation de capital (29/12/2011 NDLR) sont une marque de confiance des actionnaires vis-à-vis du groupe.

Projets africains
En Afrique, le groupe possède des fours de production d'alliages en république du Congo à Lubumbashi, du cobalt et du cuivre sur le territoire de Kolwezi au Katanga. Managem a arrêté l'exploitation de ses mines d'or d'Akka au sud du Maroc après une chute des réserves à des niveaux jugés non viables. A l'inverse, il mène des projets aurifaires au nord du Soudan où une production pilote à débuté et au Gabon (gisements aurifères de Mouila). D'autres projets aurifères sont en phase d’identification en république du Congo, en Mauritanie et en Ethiopie.
Existe-t-il un projet d’ouverture du capital pour financer de futurs projets ?

Le groupe Managem a procédé Il y a deux années de cela à une augmentation de capital. Cette opération n’est actuellement pas à l’ordre du jour.

Quelles sont les perspectives du marché selon vous ?

Sur le court terme, les cours des métaux restent liés à l’évolution de la conjoncture économique mondiale, et sur le long terme, et compte tenu d’une demande structurellement croissante, les prix des matières premières devraient s’inscrire dans une tendance haussière.

Quels sont les objectifs que le groupe s’est assigné en 2014 ?

Le groupe Managem continuera en 2014 à déployer les efforts d’amélioration et consolidation de ses performances opérationnelles. Au Maroc, nous œuvrons pour augmenter la production notamment avec le démarrage de nouveaux projets à Oumjrane dans le cuivre et Imiter dans l'argent.

Propos recueillis par Nasser Djama

Le premier groupe minier du Maroc
Le groupe Managem a été créé en 1930 avec la société CTT et le démarrage de la mine de Bou-Azzer à 120 km au sud de Ouarzazate spécialisée dans la production de concentré de cobalt. Managem, filiale à 80% de la SNI, holding de la famille royale est présidé par Abdellaziz  Abarro et a été introduit à la bourse de Casablanca en 2000. Ses principales productions sont en valeur les métaux précieux (or et argent) pour 37%, les métaux de base (cuivre, zinc et plomb) pour 28% et d'autres dont le cobalt. Au Maroc, les projets pour l'exploitation du cuivre sont situés à Jbal Laassa dans la région de Bleida, Bouskour près de Ouarzazate et Oumjrane à 250 km plus à l'est. Quant au projet Pyrrhotine, il vise la production de l’acide sulfurique.
Managem exploite aussi via sa filiale SMI (Société métallurgique d'Imiter) cotée en bourse une mine d'argent située à 150 km à l'est d'Ouarzazate dont l'exploitation a été perturbée ces dernières années suite à la contestation de la population locale à propos notamment de la ressource en eau. Un contentieux terminé selon le groupe qui est en train d'étendre les capacités du site dont la production a augmenté de 14% en 2013.
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle