MAN se prépare à une année difficile sur le marché des véhicules industriels

Après des ventes stables en 2013 grâce à une bonne reprise au deuxième semestre, le marché français du véhicule industriel devrait se contracter entre 5 et 10% cette année, prévoit le fabricant allemand MAN, filiale de Volkswagen.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

MAN se prépare à une année difficile sur le marché des véhicules industriels

Le marché français du véhicule industriel a finalement tenu bon en 2013. Après une forte baisse au premier semestre, les ventes de camions, de bus et de cars ont en effet redémarré en fin d'année pour terminer à environ 43 000 véhicules, soit le niveau atteint en 2012.

Pour MAN, filiale du géant Volkswagen, cette reprise s'explique principalement par un afflux de commandes des transporteurs qui souhaitaient anticiper la mise en place au 1er janvier 2014 de la norme environnementale Euro 6. Cette nouvelle norme abaisse en effet les plafonds d'émissions pour les véhicules vendus au sein de l'Union européenne et les nouveaux modèles conformes se révèlent plus chers compte tenu des investissements réalisés par les constructeurs pour adapter les motorisations.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Prix du pétrole et défaillances d'entreprises

Au moment de faire le bilan de l'année écoulée, le fabricant allemand semble donc se satisfaire de la légère baisse de ses ventes en 2013, avec 4 142 unités écoulées (9,64% de part de marché) contre 4 542 en 2012. D'autant que MAN met en avant un contexte difficile, avec notamment le renchérissement du prix du pétrole et de nombreuses défaillances d'entreprises qui pénalisent directement le marché du véhicule industriel.

Priorités aux économies de consommations

Dans un environnement économique encore instable en 2014, MAN anticipe une baisse du marché du véhicule industriel en France comprise entre 5 et 10%. Pour poursuivre son développement en France, le groupe insiste sur la fiabilité de ses modèles et leurs performances en termes de consommation. "En Euro 6, un camion est certes plus cher à l'achat mais représente une économie en termes de coût global d'exploitation et c'est un élément essentiel pour les transporteurs", souligne Heinz-Jürgen Löw, directeur marketing, ventes et services de MAN Truck & Bus. Le fabricant compte donc consolider sa part de marché en France, son troisième marché en Europe, ex-aequo avec l'Angleterre, après l'Allemagne et la Russie.

Julien Bonnet

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS