Malgré sa réorganisation, Airbus recrute... y compris via son propre lycée à Toulouse

Le coup de frein sur les programmes A380 et A400M n'a pas eu d'incidence sur le Lycée Airbus à Toulouse (Haute-Garonne). Comme chaque année, l'établissement privé professionnel vient d'ouvrir les inscriptions aux tests d'admission. Une centaine de places est ouverte pour la rentrée 2018.

Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Malgré sa réorganisation, Airbus recrute... y compris via son propre lycée à Toulouse
Le lycée Airbus forme une centaine de jeunes par an.

Le Lycée Airbus vient d'ouvrir les inscriptions aux tests d'admission pour la prochaine rentrée et ce jusqu'au 8 avril prochain. Les épreuves écrites se dérouleront le 16 mai. Les dernières annonces faites par l'avionneur européen concernant les baisses de production sur ses deux programmes A380 et A400M n'ont pas d'incidence sur le Lycée Airbus, à Toulouse. Si ces baisses de cadences devraient affecter jusqu'à 3 700 postes, dont 470 en France, aucun licenciement sec n'est à l'ordre du jour. Le carnet de commandes global de l'avionneur reste au beau fixe et la montée en cadence des programmes A320 et A350 se traduisent toujours par un fort niveau de recrutements. Environ 4 000 embauches sont toujours programmées pour 2018 à l'échelle du groupe, dont 40% pour l'aviation commerciale.

Dans ce contexte, pour répondre aux besoins en main d'œuvre de ses usines, notamment sur des métiers en tension, tels que l'usinage et la chaudronnerie, le Lycée d'Airbus maintient encore cette année le même niveau de recrutements pour sa prochaine rentrée. "Depuis 4 ans, nous intégrons chaque année une centaine de nouveaux élèves, pour les amener en 3 ans jusqu'au bac professionnel, sous statut scolaire les deux premières années, puis en apprentissage la dernière année du Bac", précise Marie-Stéphane Pefferkorn, directrice du Lycée Airbus.

Une formation en immersion

Créé il y a plus de cinquante ans et situé au cœur même de l’usine d’Airbus Saint-Eloi à Toulouse, spécialisée dans la production des mâts réacteurs, le Lycée Airbus, initialement connu sous l'appellation LPPIA (Lycée Privé Professionnel de l'Industrie Aéronautique), propose quatre formations en Bac Professionnel : Bac Pro Technicien–ne d’Usinage ; Bac Pro Technicien-ne Chaudronnerie Industrielle ; Bac Pro Aéronautique option Avionique ou option Structure.

Il présente la spécificité d’immerger les élèves, dès le premier jour, dans la vie de l’entreprise : les salles de cours et les ateliers sont situés au sein de l’usine et les élèves partagent les mêmes conditions de travail que leurs futurs collègues. Si 90% des bacheliers qui sortent de l'établissement sont recrutés par les usines toulousaines d'Airbus, le lycée, depuis plusieurs années, s'ouvre en direction des autres entités du groupe (Airbus Defence and Space, Airbus Helicopters, ATR), mais aussi en direction de fournisseurs de rang 1, parmi lesquels des filiales de Safran, ou des sous-traitants régionaux, tels que Rossi Aero.

Tablettes et vidéo, en attendant la réalité augmentée

"Pour accompagner la digitalisation engagée au sein des sites de production, nous avons nous aussi engagé une mutation de nos outils pédagogiques", souligne par ailleurs, Marie-Stéphane Pefferkorn. Certains contenus sont dispensés en vidéo et les tablettes tactiles ont remplacé les (épais) manuels.

L'établissement investit chaque année (environ 200 000 euros par an), avec le soutien de la Région Occitanie, dans l'acquisition de nouveaux outils, dont des perceuses ou cisailles de nouvelles générations, mais aussi dans des panneaux d'avions, pour permettre aux élèves de travailler toujours au plus près des conditions réelles. "Nous sommes toujours en veille, insiste Marie-Stéphane Pefferkorn. Dès qu'une technologie arrive à maturité, nous cherchons à l'intégrer dans nos formations. Ainsi, pour l'acquisition de lunettes de réalité augmentée, c'est encore un peu tôt pour cette année, car les sites de production ne sont actuellement qu'en phases de prototypage et d'essais, mais nous y réfléchissons".

0 Commentaire

Malgré sa réorganisation, Airbus recrute... y compris via son propre lycée à Toulouse

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

François Alu, danseur... et coach en entreprise

François Alu, danseur... et coach en entreprise

Dans le nouveau podcast Inspiration, François Alu, premier danseur de ballet de l'Opéra de Paris répond aux questions de Christophe Bys. Une interview réalisée à l'occasion...

Écouter cet épisode

L'innovation selon le patron de Valeo

L'innovation selon le patron de Valeo

Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo, était présent aux Assises de l'Industrie organisées par L'Usine Nouvelle. Le dirigeant du groupe français, spécialiste des systèmes...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 30/11/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS