Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Malgré les promesses d'Edouard Philippe, le coût de l'électricité devra être répercuté, prévient EDF

,

Publié le , mis à jour le 06/12/2018 À 09H20

Le coût de l'électricité devra à un moment donné être répercuté sur les factures des ménages français, a déclaré le 6 décembre le PDG d'EDF, Jean-Bernard Lévy, après la décision du gouvernement de geler les tarifs pendant l'hiver à venir, espérant calmer les "gilets jaunes".

Malgré les promesses d'Edouard Philippe, le coût de l'électricité devra être répercuté, prévient EDF
Le coût de l'électricité devra à un moment donné être répercuté sur les factures des ménages français, a déclaré jeudi le PDG d'EDF, Jean-Bernard Lévy (photo), après la décision du gouvernement de geler les tarifs pendant l'hiver à venir. /Photo prise le 10 octobre 2018/REUTERS/Benoit Tessier
© Benoit Tessier

Sommaire du dossier

Le 4 décembre, le Premier ministre Edouard Philippe a promis que les tarifs de l'électricité et du gaz n'augmenteraient pas cet hiver, une annonce parmi d'autres en réponse au mouvement de contestation des "Gilets jaunes".

 

Une mesure à laquelle s'opposent déjà les opérateurs alternatifs et concurrents d'EDF. Ce gel risque de menacer la survie de certains énergéticiens alternatifs, a ainsi déclaré Fabien Choné, président de l'Association nationale des opérateurs détaillants en énergie (Anode), qui n'exclut pas un recours en justice contre cette décision.

Et qu'en pense EDF? "A un autre moment, il faudra que les comptes soient faits et que le coût de l'électricité soit traduit dans les factures", a déclaré son PDG, Jean-Bernard Lévy, le 6 décembre sur RTL.

Les concurrents d'EDF ont en effet régulièrement attaqué devant le Conseil d'Etat les gels de tarifs survenus ces dernières années, obtenant plusieurs hausses rétroactives des factures, ce qu'ils n'excluent donc pas de faire une fois encore.

"Nos concurrents souhaitent que nos prix augmentent ; nous, nous souhaitons juste l'application de la loi", a déclaré Jean-Bernard Lévy à ce sujet.

 

avec Reuters (Benjamin Mallet, édité par Benoît Van Overstraeten)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Notre sélection : Les écoles d'ingénieurs, vivier préféré de l'industrie

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle