Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Malgré la concurrence, Airbus veut maintenir ses parts de marché

Hassan Meddah

Publié le

La nouvelle concurrence des avionneurs émergents ne fait pas peur à Airbus. « Avec NEO, nous voulons maintenir au moins 50% de parts de marché sur le long terme sur le marché des A320», a indiqué Christian Scherrer, vice président en charge de la stratégie et des futurs programmes d’Airbus, en marge de la présentation des résultats de son étude annuel sur le marché aéronautique.

Malgré la concurrence, Airbus veut maintenir ses parts de marché © Airbus

Pourtant le canadien Bombardier et le chinois COMAC ont annoncé de nouveaux avions sur le segment de monocouloirs. Avec NEO (Ne Engine Option), l’avionneur européen rafraîchit son best seller en le dotant de moteurs 15% moins gourmands en kérosène.

Selon lui, Bombardier se trouverait même « marginalisé ». Et les autres acteurs qui voudraient se lancer dans la bataille devraient y réfléchir. Un nouveau programme nécessite 10 milliards de dollars d’investissement alors qu’Airbus ne dépensera que 1/10e de cette somme environ pour moderniser son avion vedette.

Airbus mise également sur des avions de plus grandes capacités. Ainsi, il pourrait lancer dans le futur une version allongée de l’A380 sans pour autant s’avancer sur un calendrier précis. 

Par ailleurs, l’avionneur a donné sa vision du marché pour les 20 années qui viennent. John Leahy, le directeur commercial du groupe,  s’est montré très confiant dans l’avenir : « Malgré les crises, le trafic continue de doubler tous les 15 ans », a-t-il expliqué. De quoi assurer un boom des ventes d’avions. Il se vendra selon près de 26000 nouveaux appareils dans les 20 ans qui viennent, soit un marché de 3200 milliards de dollars. La Chine et l’Inde devraient connaître un boom significatif avec un triplement de leurs flottes en service d’ici 2029, avec respectivement 1386 et 322 appareils. Au global, les monocouloirs resteront les avions les plus vendus représentant près de 70% des ventes totales en volume mais seulement 40% en valeur.

Hassan MEDDAH 
 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus