Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Malgré l’offensive d’Airbus, le Boeing 777 reste l’avion gros porteur le plus vendu au monde

, , , ,

Publié le

Vidéo Avec 2013 unités vendues ou commandées depuis son lancement en 1994, le Boeing 777 reste l’avion gros porteur le plus vendu au monde, se targue l'avionneur américain alors que son concurrent européen Airbus se prépare à dévoiler ses résultats commerciaux pour 2018. Reste à livrer dans les temps le très attendu Boeing 777X...

Malgré l’offensive d’Airbus, le Boeing 777 reste l’avion gros porteur le plus vendu au monde
Le 777-300 de Boeing
© Boeing

La guerre commerciale fait rage entre Airbus et Boeing. Alors que le premier doit dévoiler ses résultats commerciaux pour 2018 le 11 janvier, la course aux commandes a été plus serrée que prévu l’an dernier. Avant la fin de 2018, l'avionneur européen a d’ailleurs activement recherché des contrats auprès des sociétés de location d'avion pour réduire l'écart, selon des sources industrielles. Si Airbus peut s'appuyer sur une récente série de 120 commandes pour l'A220, l'ex-CSeries de Bombardier qu'il a acquis en juillet 2018, il resterait distancé par Boeing à périmètre constant.

300 unités commandées de plus que le concurrent

Mais dans l’histoire de l’aéronautique, l’avionneur américain ne manque pas de rappeler un fait de poids : avec plus de 2 000 commandes, le Boeing 777 reste l’avion gros porteur le plus vendu au monde, se targue-t-il le 8 janvier dans un communiqué de presse. Il assure distancer "son premier concurrent sur le marché des avions gros porteur par près de 300 unités commandées".

777-300ER (Extended Range), 777 Cargo à long rayon d’action, ou encore le 777X prochainement en service… "En décembre 2018, BOC Aviation et plusieurs clients non identifiés ont passé 17 commandes nettes, portant à 51 le nombre de Boeing 777 commandés en 2018, soit 2 013 unités au total depuis le lancement du programme", annonce ainsi Boeing. En dépassant le cap des 2 000 unités commandées, le 777 serait le "premier avion de cette catégorie à franchir cette étape".

La raison, selon Ihssane Mounir, vice-président senior des ventes et du marketing de Boeing? "Le 777 continue de séduire les passagers du monde entier tout en générant une croissance rentable pour nos clients, ce qui se traduit par une forte demande en faveur de cet appareil", tandis que l’avionneur se prépare à accueillir "le nouveau 777X, un modèle qui augmentera encore les performances, l’efficacité économique et la distance franchissable du Triple 7".

En attendant le 777X...

Plus gros biréacteur au monde avec une envergure de 72 mètres, le 777X sera équipé d’ailes repliables aux extrémités pour qu’il prenne moins de place au sol. Découvrez-en la vidéo:

(Retrouvez cette vidéo sur le site d’Aeronews.tv, première web-TV consacrée à l’aéronautique)

Il sera disponible en deux versions, 8X et 9X pouvant transporter jusqu’à 375 passagers sur 16 000 kilomètres et 425 passagers sur 14 000 kilomètres. Il se positionne sur les mêmes marchés que la version ULR (long rayon d’action) de l’Airbus A 350-900 qui pourra parcourir 15 000 kilomètres, mais en accueillant seulement 325 passagers.

Pour le modéliser, l'avionneur américain a fait appel à deux spécialistes français de la réalité virtuelle : il utilise les technologies du groupe ESI et les logiciels 3D de Dassault Systèmes.

Reste que le programme 777X de Boeing avait pris du retard… que l'avionneur américain devrait rattraper pour livrer les premiers exemplaires de l'appareil à temps en 2020, disait espérer le directeur de Qatar Airways, Akbar al Baker, le 2 mai 2018.

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

09/01/2019 - 17h49 -

Moi qui croyais que Air Bus avait devancé Boeing, vous faites croire à tout le monde qu'air bus détient le monopole de la technologie, en fait c'est Boeing qui vous dépasse de loin avec le 777. Dassault ça vaut plus rien par rapport aux américains. Eux ils ont les Dollars et achètent même les ingénieurs français qui travaillent chez Dassault. Je suis déçu d'Air bus se faire devancer par Boeing c'est une honte.Quand on sait que dans le passé des milliers peut être des millions d'appareils de sont Craché de partout dans le monde.
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle