Malgré l'affaire des batteries, Boeing a continué de bien vendre ses 787 en 2013

Boeing aurait pu pâtir des ennuis de batterie sur son long-courrier 787, contraint à l'immobilisation pendant trois mois début 2013. Les résultats commerciaux du constructeur américain montrent que l'avion en composite continue de trouver preneur.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Malgré l'affaire des batteries, Boeing a continué de bien vendre ses 787 en 2013

Le 15 janvier dernier, un nouveau problème de batterie a affecté un Boeing 787 de Japan Airlines. La fuite d'un liquide non-identifié d'une cellule de la batterie du "Dreamliner" japonais a provoqué un dégagement de fumée et contraint la compagnie à immobiliser l'appareil.

Pour Boeing pourtant, "les améliorations faites sur le système de batterie du 787 (en 2013) semblent avoir fonctionné comme prévu".

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Les divers incidents liés aux batteries lithium-ion n'auront pas eu la peau du 787 "Dreamliner". Avec les problèmes causés par la surchauffe des accumulateurs début 2013 et l'immobilisation totale de la flotte pendant trois mois, Boeing aurait pu s'attendre à des conséquences sur les commandes de son long-courrier de dernière génération.

A en croire les résultats annoncés le 6 janvier par l'avionneur américain, les ventes et livraisons de 787 se portent bien. Boeing a en effet annoncé 182 commandes nettes pour le Dreamliner en 2013, quand ces chiffres ne dépassaient pas la centaine de ventes annuelles depuis 2007, année du premier roll-out de l'avion en composites.

près de deux fois plus de livraisons qu'en 2012

Le modèle en service, le 787-8, a enregistré 20 commandes nettes en 2013 ; la version intermédiaire -9, 30 commandes ; et la nouvelle version allongée 787-10, 112.

Le joli coup de Boeing se situe là. Avoir fait oublier les problèmes des batteries en pariant sur un lancement du 787-10 lors du salon aéronautique du Bourget en juin, soit deux mois après avoir vu le nouveau système de batteries validé par les autorités américaines.

L'avionneur a commencé le remplacement des batteries de la cinquantaine de long-courriers en service lors de l'immobilisation de la flotte par les autorités en avril, dans l’ordre approximatif dans lequel ils avaient été livrés.

Malgré l'arrêt des livraisons pendant trois mois, le constructeur a annoncé lors de ses résultats avoir livré 65 appareils en 2013, soit presque deux fois plus que l'année précédente.

Alors que l'agence fédérale de la sécurité des transports (NTSB) américaine doit rendre ses conclusions dans l'enquête sur la surchauffe de la batterie du 787 de Japan Airlines sur l'aéroport de Boston en mars prochain, Boeing prévoit la livraison du premier exemplaire du modèle 787-9 à son client de lancement Air New Zealand en juillet 2014.

Elodie Vallerey

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS