Malgré 8,9 milliards investis par les opérateurs, la France reste lanterne rouge des télécoms en Europe

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) a présenté les données économiques 2016 du secteur des télécoms le 19 mai. Si les opérateurs enregistrent un investissement record de 8,9 milliards d’euros, la France reste très en retard en Europe.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Malgré 8,9 milliards investis par les opérateurs, la France reste lanterne rouge des télécoms en Europe
L'Arcep a présenté, me 19 mai, les données économiques du marché télécom pour l'année 2016. Malgré 8,9 milliards investis par les opérateurs, la France reste lanterne rouge des télécoms en Europe

“Il y a un an j’ai appelé les opérateurs à casser leur tirelire et on va voir aujourd’hui le début des premiers résultats” Sébastien Soriano donne le ton. Le président de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) a présenté, le 19 mai, les données économiques du marché français des télécoms de l’année 2016. Le régulateur souligne des investissements record de la part des opérateurs. La France demeure, toutefois, l’un des pays d’Europe le moins bien couvert en haut débit.

Orange, SFR, Bouygues Télécoms et Free ont investi 8,9 milliards d’euros dans leurs infrastructures en 2016. L’indicateur progresse de 13,4% depuis 2015. Le déploiement des réseaux très hauts débit fixe (fibre) et mobile (4G) avec 3 milliards d’euros représentent 34% de l’effort.

L’Arcep joue un rôle important

Pour l’Arcep ces résultats sont la résultante de son action proactive sur le marché. Le 30 juin 2016, le gendarme des télécoms a fixé, aux opérateurs, une feuille de route à trois ans. Sur le fixe, l’objectif a été fixé à 7 à 8 millions de nouvelles prises fibre optique. Sur le mobile, le régulateur souhaite 10 000 nouveaux sites déployés et 25 000 modernisés vers la 4G.

Selon son analyse, la stimulation de la concurrence est un levier d’investissement important. Pour y parvenir, l’Arcep souhaite mettre à disposition des consommateurs, les données de qualité de service mobile géolocalisée. De manière expérimentale, celles du sud-ouest de la France sont déjà disponibles sur le site monreseaumobile.fr . L’instance publie les données en open data et prévoit d’élargir à l’ensemble du territoire dans les prochains mois

La carte de la qualité de service mobile publiée sur le site monreseau.fr de l'Arcep

La France reste lanterne rouge des télécoms en Europe

Malgré une réponse encourageante des opérateurs, la France reste lanterne rouge de la connectivité en Europe. L’Hexagone est 20ème place au classement (sur 28). Sa couverture moyenne en 4G est 24ème et son déploiement de très haut débit fixe est 26ème. L’Arcep a réalisé des projections sur une 15ème place. 8 millions de personnes en plus seraient couvertes en 4G et 10 millions de foyers supplémentaires seraient raccordés à la fibre. “Ce n’est surtout pas le moment de se tresser des lauriers. Cet effort doit continuer” conclut Sébastien Soriano.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS