Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Malaysia Airlines : la disparition du Boeing 777 reste inexpliquée

, ,

Publié le

Les recherches engagées pour retrouver le Boeing 777 de Malaysia Airlines disparu depuis plus de 48 heures avec 239 personnes à bord, dont 4 Français, n'avaient donné aucun résultat ce lundi 10 mars à la mi-journée.

Malaysia Airlines : la disparition du Boeing 777 reste inexpliquée © Wikimedia commons

L'enquête sur le Boeing 777 de la compagnie Malaysia Airlines qui a disparu samedi 8 mars se poursuit. Les recherches engagées pour retrouver l'appareil - sorti des écrans radars une heure après son décollage de Kuala Lumpur, quelque part entre l'est de la Malaisie et le sud du Vietnam, et sans avoir envoyé de signal de détresse - n'avaient donné aucun résultat, ont annoncé les autorités ce lundi 10 mars.

"Malheureusement (...) nous n'avons rien trouvé qui semble provenir de l'appareil, encore moins l'appareil lui-même", a déclaré le directeur de l'aviation civile malaisienne, Azharuddin Abdul Rahman. "L'aviation vietnamienne a repéré dimanche soir de possibles débris de l'avion au large de sa côte sud mais là encore aucune confirmation n'a été apportée", a-t-il ajouté.

Le vol MH370 qui effectuait la liaison entre Kuala Lumpur et Pékin transportait 227 passagers de 14 nationalités, dont 153 Chinois et quatre Français, ainsi qye 12 membres d'équipage.

La piste terroriste n'est pas exclue

Le directeur de l'aviation civile malaisienne a par ailleurs confirmé des informations selon lesquelles cinq passagers munis de billets avaient enregistré leurs bagages sans se présenter à l'embarquement. La compagnie assure cependant avoir isolé ces bagages dès que leur absence a été constatée, avant le décollage de l'avion, conformément à la procédure habituelle.

Les autorités attendaient enfin les conclusions d'une analyse d'un échantillon de carburant provenant d'une traînée repérée en mer non loin de l'île de Tho Chu. "Nous cherchons tous azimuts. Nous examinons toutes les hypothèses", a insisté Azharuddin Abdul Rahman.

 

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle