Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Mais pourquoi Total croque Direct Energie alors que son offre d’électricité et gaz verts Spring est censée être un succès ?

Aurélie Barbaux , ,

Publié le

Total va acquérir 74% du capital de Direct Energie, le numéro 3 en France de la fourniture d’électricité et de gaz, pour 1,4 milliard d’euros. Accélération dans sa stratégie de conquête du marché français de l’électricité et du gaz ou semi-aveu d’échec ?

Mais pourquoi Total croque Direct Energie alors que son offre d’électricité et gaz verts Spring est censée être un succès ? © Direct Energie - capture YouTube

Seuls les idiots ne changent jamais d’avis. En décembre 2017, Patrick Pouyané, le PDG de Total expliquait comment le lancement en octobre 2017 de son offre Spring d’électricité et de gaz verts à petit prix avait été facile pour lui, et ne lui coutait finalement pas grand-chose. Fin janvier, interrogé sur le succès de l’offre, un responsable de Total annoçait atteindre bientôt les 500 000 clients. Mais persuader les Français (et les Belges) de quitter les tarifs réglementés d’EDF et d’Engie n’est pas si facile, même lorsque l’on s’appelle Total et que l’on promet de réduire de 10% la facture d‘énergie. A moins que Total soit devenu accro à la fourniture d’électricité (le terme distribution est réservé à ceux qui acheminent l’énergie, GRDF pour le gaz et Enedis pour l’électricité) et veuille atteindre plus vite une taille critique pour contrer EDF et Engie, les deux acteurs historiques toujours leaders, sur leur marché...

Booster son offre Spring 

Quoi qu’il en soit, Total a annoncé le 18 avril qu’il avait signé un accord avec les principaux actionnaires de Direct Energie pour acquérir 74,33% de son capital, sur la base d’un prix de 42 euros par action, soit un prix global d’environ 1,4 milliard d’euros. Dans la foulée il déposera une offre publique d'achat pour l'aquisition du reste des actions. La conquête de ce marché s'annonce donc bien plus chère que prévue pour le pétrolier. "Ce projet s’inscrit dans la stratégie du Groupe d’intégration sur l’ensemble de la chaîne de valeur du gaz - électricité et de développement des énergies bas carbone, en ligne avec notre ambition de devenir la major de l’énergie responsable", déclare Patrick Pouyanné, président-directeur général de Total, dans un communiqué. 

Prendre une place de N° 3

Numéro 3 du marché de l'électricité et du gaz en France, Direct Energie vient de se faire épingler par la Cnil pour abus concernant l’usage des données collectées par le compteur communicant Linky. L’entreprise a enregistré en 2017 un résultat opérationnel courant de 102,1 millions (+17,6%), un chiffre d'affaires de 1 966 millions (+16,2%) mais un résultat net en chute à 51,9 millions d'euros (contre 123,6 millions). En mars, il indiquait viser pour 2018 un parc clients de 3 millions de sites et, à "température conforme aux normales saisonnières", un chiffre d'affaires compris entre 1,35 et 1,4 millions d'euros. Le groupe confirmait aussi son ambition de livrer plus de 4 millions de sites clients tous énergies et pays confondus à horizon 2020.

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle