MaintenanceUn capteur laser surveille les convoyeurs chez PeugeotPour la maintenance prédictive des chaînes de convoyeurs de son usine de Mulhouse, PSA utilise un capteur laser mobile connecté à un PC portable.

Publié le

Maintenance

Un capteur laser surveille les convoyeurs chez Peugeot

Pour la maintenance prédictive des chaînes de convoyeurs de son usine de Mulhouse, PSA utilise un capteur laser mobile connecté à un PC portable.



Dans l'usine Peugeot de Mulhouse, qui fabrique les modèles 106 à la cadence de 1450véhicules par jour, le maillon faible, c'est celui des convoyeurs. La rupture d'une chaîne de convoyeurs peut en effet provoquer l'arrêt de la production pendant une heure. Et chaque minute d'arrêt coûte à l'entreprise de trois mille à cinq millefrancs... L'usine est parcourue par quelque 20kilomètres de convoyeurs aériens. Un enjeu suffisamment important pour inciter PSA à chercher un système de maintenance prédictive afin d'éviter les ruptures tout en facilitant la surveillance de l'usure des chaînes. "Pendant longtemps, nous mesurions manuellement l'usure des maillons tout simplement à l'aide d'un pied à coulisse, raconte Prinio Frare, chef du service entretien de l'usine de carosserie de Mulhouse. Ce contrôle était nécessairement statistique, et peu précis." D'où une moyenne de deux à trois ruptures de chaîne chaque année, et une consommation excessive de nouveaux maillons, par mesure de précaution. La solution à son problème, Peugeot l'a trouvée chez Itmi (filiale de Cap Sesa), qui a développé un système de contrôle automatique basé sur un capteur laser et un micro-ordinateur portable. Monté sur un support mécanique (un pour chaque type de convoyeur), le capteur est tout simplement posé par un opérateur sur la lyre du convoyeur, et mesure au passage le degré d'usure de chaque maillon. Un PC portable connecté enregistre en temps réel chaque résultat, détecte les dépassements de seuil, et calcule automatiquement des moyennes et statistiques. Point clé du système: la mesure a lieu en fonctionnement et s'affranchit du phénomène de "pompage" de la chaîne. Un module de marquage par jet de peinture peut être embarqué afin de repérer les maillons à changer. Le principal résultat ainsi obtenu par le système mis en place, c'est qu'il n'y a plus de rupture sur les chaînes de convoyeurs. Et la consommation de chaînes a aussi baissé, car la plus grande précision de la mesure (un demi-millimètre au lieu de deux à troismillimètres) permet de changer les maillons usés à meilleur escient. Le développement du prototype installé de Mulhouse aura coûté quelque 300000 francs. Mais Cap Sesa en a fait un produit (vendu 130000francs), déjà acheté par l'usine Peugeot de Sochaux, bientôt suivie par Citroèn à Rennes et l'usine de Peugeot à Poissy. Cap Sesa espère aussi y intéresser d'autres industriels utilisateurs de convoyeurs.



USINE NOUVELLE - N°2457 -

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte